REFLEXION

Pas de salaire pour les députés qui assument d’autres fonctions



Les nouveaux députés élus en date du 10 mai lors des dernières législatives  ont reçu la coquette somme de 58 millions de centimes pour le mois de mai et juin, soit 29 millions de centimes le salaire mensuel pour chaque député, sans compter la prime de logement qui se verse à part.   L’assemblée Populaire Nationale  (APN) a gelé les salaires des députés qui n'ont pas cessé leurs activités antérieures. Cette procédure concerne les députés qui sont en détention de registres de commerce  leur permettant d’exercer une  activité commerciale ou une fonction libérale. Les députés détenteurs de registre de commerce  ont eu la désagréable surprise de constater que l’administration de l’APN  s’est abstenue de leur verser  le salaire de mai et juin à l’exemple de leurs confrères qui ont encaissé la bagatelle de 58 millions de centimes la semaine écoulée. Néanmoins des explications leur ont été fournies par l’administration de la chambre du parlement sur les raisons du gèle du salaire qui a rapport à des activités  parallèles entamées par certains députés, notamment dans la fonction libérale telle que médecins, avocats, etc… Le dégèle de leurs salaires ne se fera désormais qu’après la présentation de preuves irréfutables par ces députés qu’ils ont réellement quitté leurs activités. Dans le même contexte, il y’a lieu de signaler que le premier salaire du mois de mai et juin pour les nouveaux députés est intervenu la semaine dernière encaissant le montant de 58 millions de centimes, ce qui démontre que le salaire mensuel pour un député en Algérie est de 29 millions toutes primes confondue à l’exception de la prime de logement qui est de 7 millions de centimes est qui est versée pour chaque député à chaque début d’année et ce pendant un mandat de 5 ans. Chaque député doit en bénéficier d’un prêt de 100 millions de centimes  pour l’achat d’un véhicule. Selon une information rapportée par le journal el Bilad, plusieurs députés ont démenti l’information sur une prime conséquente de ramadhan octroyée aux députés, ce ne sont de  fausses allégations pour tromper l’opinion publique.                    

Touffik
Mercredi 25 Juillet 2012 - 23:56
Lu 425 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager


1.Posté par C CHAREF le 26/07/2012 09:57
sahit khouya toufik ! pour cette info..tahia el djazair!!

2.Posté par yoga le 26/07/2012 20:16
Avec l'octroi de ces sommes faramineuses une seule chose me brûle d'envie de voir, c'est vous l'avez compris le râtelier de chaque député !

3.Posté par Saxo le 27/07/2012 03:11
Ya khouya aïd moubarek , profiti , 3aati ligalbek, allah yerham echouhada !!!

4.Posté par fmaryam le 27/07/2012 17:52
Si le peuple algerien se revolte, franchement ya de quoi ....si juste lever le doigt pour encaisser 30 millions c'est de la provocation envers le peuple..Si vraiment un deputé veut servir sa patrie, il n'a qu'a le faire benevolement ..,Je connais des famillies qui mangent dans les restes de la poubelle ....Attendant de voir la suite dans ce bled ou l'Etat est totalement absent et t la population livrée a elle meme !!

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+