REFLEXION

Pas de poursuites sans identification



Pas de poursuites sans identification
La directrice de l’institut de l’éducation sportive de Boumerdes, a déposé plainte contre un journaliste de la presse écrite auprès du tribunal de première instance de la même pour diffamation. Seulement la plainte ne comportait pas le nom complet de l’auteur de l’article, sauf la lettre « K ». Devant ce dilemme, la juge chargée du dossier a pris la sage décision de demander à la plaignante de lui communiquer l’identité exacte et complète du journaliste, sans cela, il ne peut y avoir de poursuites judiciaires. Donc c’est au plaignant d’identifier l’auteur de l’article avant qu’il y ait poursuite. Ceci ne semblait pas plaire à Madame la directrice qui n’arrive pas à faire passer sa plainte qui demeure aux yeux de la loi infondée.

. .
Samedi 8 Mai 2010 - 10:36
Lu 421 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+