REFLEXION

Pas content, Sid El-Wali précise !

LE WALI DE MASCARA NOUS ECRIT

Suite à la publication de l’article «Un investisseur revendique le centre équestre de Tizi », le wali de Mascara, M. Ould Salah Zitouni, pas content du contenu de notre article et soucieux d’éclaircir à l’opinion publique sur les non dits de cette affaire, nous a envoyé un courrier de droit de réponse, précisant certains éléments relatifs à l’article.



Pas content, Sid El-Wali précise !
En lisant la réponse du wali de Mascara, la rédaction  à déduit que l’investisseur qui revendique le centre équestre a omis  de préciser  à  notre correspondant de Mascara M. Boufaden que la décision d’affectation du centre en question avait  fait l’objet d’une annulation par le CALPI  pour non respect des engagements. On pense que cet investisseur a eu un trou de mémoire quand il a rencontré notre correspondant. Sinon comment expliquer qu’il n’a pas fait mention de cette décision. Cependant, notre correspondant porte une part de responsabilité dans cette affaire. Lui qui a rendu furieux son wali. Notre correspondant risque, de ce fait, de perdre les pieds s’il se rend à la cellule de communication de la wilaya de Mascara .Lui qui a osé défier l’autorité de Mascara. Ce qu’on suggère  à notre correspondant c’est de s’inscrire sur la liste des élèves de ce centre équestre pour prendre des cours d’équitation. Mais, il lui faut choisir un bon cheval. Car le cheval qui porte le correspondant de Réflexion doit être insaisissable comme le journal pour qui il travaille.                       La Rédaction        

L’extrait intégral de la réponse du wali :
Suite à l’article paru dans votre quotidien du 06 Décembre 2011 sous le titre « Mascara, un investisseur revendique le centre équestre » et qui relate une requête d’un citoyen ayant bénéficié d’une décision du CALPI en 1999 pour son exploitation et fait part de «  l’état d’abandon dont il se trouve », je vous prie de bien vouloir, en vertu du droit de réponse d’insérer les éléments d’information ci-après :
1- La décision d’affectation du centre équestre rendue par le CALPI en date du 30 Décembre 1998 avait fait l’objet d’une annulation par le même comité en 2005, pour la raison de non lancement des travaux liés à l’investissement.
2- Contrairement à ce qui a été rapporté dans l’article, le centre équestre n’est pas à l’abandon ; il a fait l’objet de travaux d’aménagement et de réhabilitation sur le budget de la wilaya.
3- Le centre équestre est érige en Ecole régionale d’équitation et rattaché à l’Ecole Nationale d’équitation de Blida en vertu des dispositions du décret exécutif n° 11-297 du 18/08/2011.                                                                                                                                                                                                                
LE WALI : M. Ould Salah Zitouni  


Réflexion
Jeudi 22 Décembre 2011 - 10:12
Lu 778 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+