REFLEXION

Partiront, partiront pas



Partiront, partiront pas. Personne ne le sait, sauf peut-être, les gens de la présidence de la République, mais qui ne soufflent mot. Le black Out total. Depuis presque trois mois, on n’a cessé d’affecter, de permuter, de mettre à la retraite, tel ou tel wali, la rumeur fait son petit chemin chaque jour que Dieu fait, mais sans résultat. L’information concernant les départs des walis, est devenue telle, qu’elle a mis tout le monde sur le qui vive, journalistes, politiques, praticiens, enseignants, même le simple citoyen qui donne l’impression que rien ne l’intéresse, semble concerner au plus haut point de ce mouvement dans le corps des walis. Pourquoi tant d’intérêt à ce mouvement ? Mystère. Et si le premier magistrat du pays venait à tout annuler ? Faut pas y compter.

. .
Samedi 25 Septembre 2010 - 00:01
Lu 393 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+