REFLEXION

Partenariat entre l’ANGEM et des organisations estudiantines à Oran

Afin de booster le dispositif de l’antenne régionale de l’ANGEM (Agence Nationale de Gestion du Micro-crédit) et le rendre plus performant, des accords ont été signés par le représentant de la masse estudiantine et la direction régionale de l’ANGEM portant sur l’aide de l’agence aux étudiants universitaires diplômés bénéficiaires de crédits dans le cadre des dispositifs de création de micro activités.



Ils concernent aussi les études de montages financiers, l’assistance technique qui intervient avant et après le lancement de projet à travers l’accompagnement des étudiants sortants  et le suivi des activités qu’ils ont créées ceci en conformité des textes en vigueur. En retour, les organisations estudiantines s’engagent à animer des activités  d’information et de sensibilisation au niveau  des établissements de l’enseignement supérieur au profit des étudiants universitaires. De même, que ces organisations sont appelées à participer à l’action d’accompagnement à la collecte et à la proposition des candidatures parmi les universitaires  diplômés pour les faire bénéficier de micro crédits, en tenant compte des conditions d’éligibilité de dispositif. Ces organisations  doivent veiller à ce que soit respecté par le bénéficiaire les engagements pris vis-à-vis de l’agence et de la banque. Le directeur de l’ANGEM Monsieur Khalfi Fawzi a fait part du souci de son ministère d’éliminer tous les obstacles rencontrés par l’étudiant avant et après la création de son activité, y compris celui relatif au local. L’une de cette priorité, est d’assurer la couverture de l’agence sur l’ensemble des neufs daïras que compte la deuxième capitale du  pays, en fonction de besoins ressentis. La lutte contre le chômage et l’exclusion ainsi que l’appui à toutes les initiatives visant à prendre en charge les franges précaires de la société figure par les objectifs stratégiques poursuivis par les pouvoirs publics du pays pour l’année 2012. Dans le même ordre d’idées, il y a lieu de rappeler que l’Etat a mobilisé tous les moyens nécessaires notamment financiers pour parvenir à une  insertion professionnelle  réussie de toutes les catégories de la société en mesure de travailler. Les organisations internationales reconnaissent  de plus en plus le rôle efficace joué par le micro crédit dans l’amélioration du niveau de vie des membres et des collectivités particulièrement dans les pays en voie de développement. L’expérience algérienne  dans ce domaine malgré sa courte existence, à confirmer la pertinence de la vision qui consiste à compter sur le micro crédit  en tant qu’instrument d’exploitation des savoir faire et de la capacité potentielle pour leur propre prise en charge. À l’instar de ce qu’il offre aux populations  cible  notamment les femmes aux foyers, les personnes en situation de handicap, les sans revenus ou à revenus instables et irréguliers. Le dispositif du micro crédit peut présenter des opportunités aux autres franges de la société.

N. Bentifour
Dimanche 18 Mars 2012 - 11:16
Lu 418 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+