REFLEXION

Paralysie des hôpitaux le 30 avril



Paralysie des hôpitaux le 30 avril
Le ministre de la santé qui soutenait mercredi que le problème des médecins est  définitivement réglé a visiblement parlé trop vite. Et pour cause, le syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP) vient de brandir la menace de grève à partir du 30 avril. C’est le patron de ce syndicat qui l’a annoncée. Cette grève sera suivie d’une autre les 7, 8 et 9 mai prochain. Ce retour à la protestation est motivé par la volonté de dénoncer les lenteurs de la tutelle dans la prise en charge des revendications. Le syndicat affirme que depuis sa venue, le ministre de la santé n’a pas cessé de rassurer et d’affirmer que les revendications des praticiens de la santé sont légitimes. Les revendications de ce syndicat, au demeurant vieilles de plusieurs années, portent sur l’amendement du statut particulier, notamment le volet  indemnitaire, qui date de 2008. Mais seulement le SNPSP exige aussi des logements de fonction et l’ouverture de nouveaux postes budgétaires. Par ailleurs, le SNPSP n’a pas exclu le retour de certaines maladies en Algérie à cause du manque de médicaments et surtout d’absence de matériel dans certains hôpitaux du pays.

Réflexion
Dimanche 22 Avril 2012 - 11:10
Lu 298 fois
NON-DITS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+