REFLEXION

PROTECTION DES CONSOMMATEURS : Poisson lapin : alerte au poisson toxique

Les citoyens mostaganémois et notamment les professionnels de la mer, sont mis en garde contre une espèce toxique de poisson : ‘’le poisson lapin’’. Ils devront s’abstenir de pêcher, de commercialiser et de consommer ce poisson toxique. Les caractéristiques de ce poisson et ses origines sont connus par les responsables du secteur de la pêche à Mostaganem mais aucune mesure n’a été prise pour informer et sensibiliser le mostaganémois sur le danger de mort qu’il encoure.



Des marins pêcheurs  à Mostaganem ont affirmé, avant-hier  que deux poissons, qui seraient connus par les substances hautement toxiques contenues dans leur chair, auraient été capturés. Des professionnels de la mer ont indiqué qu’il s’agissait de ‘’poissons coffre jaune’’, réputés pour leur grande toxicité, alors que d’autres ont attesté qu’il s’agissait en fait de poisson-lapin. Cependant,  la direction de la pêche de la wilaya de Mostaganem n’a pas confirmé l’information, mais l’un de ses cadres a néanmoins précisé qu’une enquête sera ouverte à ce sujet. La même source a également indiqué qu’une équipe de vétérinaires sera  dépêchée sur les lieux et qu’à titre préventif les marins pêcheurs de la région seront  invités à éviter toute commercialisation de ce poisson s’il est capturé. Par ailleurs, on apprend que le poisson-lapin, « une espèce toxique», a été pêché récemment sur la côte ouest de la wilaya de Chlef, selon la même source. Cette espèce de poisson, en provenance de la mer Rouge, serait entrée en Méditerranée par le canal de Suez, a-t-on expliqué. L’information, confirmée par des professionnels de la mer, a révélé que plusieurs poissons du genre ont été ramenés par des pêcheurs opérant dans les ports d’El-Marsa et de Sidi-Abderrahmane, dans la wilaya de Chlef. Dans ce contexte, aucune action n’a été entreprise par la chambre locale de la pêche pour  sensibiliser sur les dangers du poisson-lapin, dont une photo a été placardée dans tous les ports de la région de Chlef, et «dont l’arrivée, pour la première fois sur les côtes algériennes» a inquiété les consommateurs. Le poisson-lapin à queue tronquée est une espèce, habituellement, présente dans le bassin oriental de la Méditerranée, notamment près des côtes du Liban. Il a été observé pour la première fois en Méditerranée occidentale, sur les côtes de l’ouest du pays, plus exactement à Arzew (Oran).

Said
Vendredi 7 Février 2014 - 17:20
Lu 2192 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+