REFLEXION

PROPOSE DANS DES BOUTEILLES ET SACHETS EN PLASTIQUE : Un lait de qualité douteuse en vente dans les marchés

La Direction de la Santé a tiré la sonnette d'alarme au sujet d'un phénomène dangereux qui s’est fortement répandu ces derniers jours, concernant la commercialisation de différentes sortes de lait frais à travers les marchés informels, tels que le marché de ‘’mercredi’’ et le ‘’jeudi’’ ainsi que le marché du ‘’mardi’’ à Arzew, qui connait une forte demande des clients qui croient ce produit un lait complet qui sert à guérir beaucoup de maladies incurables, en particulier le lait de chèvre.



Le plus grand danger reste dans la façon de la conservation de ce lait, où les vendeurs ne prennent même pas en compte les conditions de conservation et de stockage, car le produit est mis dans des bouteilles et même dans des sachets en plastique exposés toute la journée au soleil flamboyant et divers autres facteurs tels que la poussière qui se faufile à l’intérieur des bouteilles ouvertes, ce qui en fait une toxine qui peut beaucoup nuire à la santé des consommateurs, surtout si nous savons que la catégorie de personnes qui le consomment le plus, sont des enfants et des personnes âgées. Par ailleurs, il a été constaté à travers certains marchés, la présence intensive des vendeurs de lait frais qui ont trouvé dans ces marchés, un lieu préféré pour commercialiser leurs produits, sans se soucier des conséquences négatives qui pourraient être tirées de ces agissements, où les fournisseurs gagnent la confiance du client en mentionnant sur l’emballage, « lait frais », à partir de la source, ce qui fait couler la salive des clients qui affluent vers le produit et dans leurs imaginations que le lait est sain et peut guérir les maladies, mais il peut se transformer du jour au lendemain en un vrai poison à cause du problème de la conservation, selon ce qui a été rapporté par des sources qui ont indiqué la possibilité d'être exposés à la tuberculose dans le cas d'un excès de  consommation de ces produits malsains.  Pour ce qui est de la vente de lait frais au niveau des marchés quotidiens, selon les mêmes sources, la Direction de l'agriculture a été destinataire d’une lettre sur le sujet, qui à son tour va lancer des campagnes surprises dans les marchés anarchiques pour empêcher les agriculteurs et les éleveurs de la vente de leur lait à l'air libre, et les obliger à l’acheminer vers les unités de production dispersées à travers la wilaya, pour son traitement et sa stérilisation afin de protéger la santé publique.

Touffik
Mercredi 25 Novembre 2015 - 17:49
Lu 196 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+