REFLEXION

PROLIFERATION DE LA COMMERCIALISATION DES PSYCHOTROPES : La balle est dans le camp des pharmaciens

La prolifération de la commercialisation et la consommation des psychotropes, a pris ces dernières années des proportions alarmantes dans la wilaya d’Oran, comme l’atteste le nombre des saisies des différents services de sécurité.



Cette situation qui devient de plus en plus préoccupante, liée au respect de l’ordre public et la criminalité en évolution, a incité les experts en criminologie à pointer du doigt les gérants des officines pharmaceutiques, en accusant certains pharmaciens sans scrupules d’être les principaux responsables de ce fléau, à travers le non respect des recommandations des pouvoirs publics. Ces accusations n’ont pas laissé indifférents certaines organisations de cette activité, qui justifient la prolifération de ce fléau à l’absence de formation cyclique et spécifique des pharmaciens en activité. Pour Mme Maiziz, Présidente de l’association de solidarité avec les officines pharmaceutiques, le manque de formation dans ce domaine en est la principale raison, alors que le pharmacien ne peut en aucun cas refuser de servir un produit prescrit par un médecin. Par méconnaissance, certains pharmaciens ne tiennent pas à jour leurs registres destinés aux psychotropes et se retrouvent du coup mêlés à des affaires de commercialisation illicite de ces produits après avoir été accusés par un membre des réseaux. Pour la conférencière, la gestion des drogues devrait constituer un volet de formation important pour les pharmaciens. La présidente de l'association a également considéré que le nombre de 220 grossistes de produits pharmaceutiques est aberrant et prouve, une fois de plus, que le marché du médicament a été investi par des affairistes, d'où la nécessité d'encourager les vrais pharmaciens à se réapproprier l'activité à travers la création d'entreprises. A ce sujet, Mme Maiziz a précisé que l'association vient de créer un groupement de pharmaciens qui activera dans le secteur de la distribution pour aller progressivement à long terme sur la production.

Medjadji. H
Mercredi 20 Novembre 2013 - 16:33
Lu 117 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+