REFLEXION

PROJET ESTIME A 750 MILLIONS DE CTS : Des réserves sur la nouvelle gare de Sidi Marouf

Une réserve " de fond " a été émise par le chef de l'exécutif, sur l'étude du projet de la gare multimodale de Sidi Mâarouf. " Je m'attendais à quelque chose de plus profond, plus sérieux que cela. Pour le design, ok, on n'a rien à redire; vous avez mon accord. Pour les 7,5 millions de DA (estimation économique du projet, selon le maître d'œuvre), il n'y a pas de problème non plus. Mais pour le reste, il y avait beaucoup mieux à faire ", a déclaré le wali en guise de conclusion, à l'issue du débat ouvert à l'hémicycle, juste après la présentation du projet, par un groupement de bureaux d'études algéro-espagnol " Betur-Sener-Serom ".



PROJET ESTIME A 750 MILLIONS DE CTS : Des réserves sur la nouvelle  gare de Sidi Marouf
Le wali a donc sursit son approbation de l'esquisse de l'ouvrage à une " étude complémentaire ", qui doit être plus intégrale et plus poussée. Surtout, le volet " accessibilité ", et en général " l'insertion urbaine " de ce projet structurant qu'est la gare intermodale, semble ne pas avoir été suffisamment examinée par le BET en charge du projet, référence aux remarques du wali. L'impression générale qui se dégageait dans l'amphithéâtre de la wilaya au fil de la projection multimédia -bien soignée à coups d'effets audiovisuels et images subliminaux- est que l'exploration de l'emplacement géographique de la structure n'a pas franchi les délimitations de l'assiette réservée (près de 4,5 hectares) et, est resté confiné dedans, donnant lieu ainsi à une vision recroquevillée d'un micro-espace en vase clos, c'est-à-dire quasiment sans interaction avec l'entourage, au sens large, notamment le réseau routier y convergeant. Abstraction faite de ces aspects, du reste primordiaux, la conception du projet proposée par " Betur " a fait plutôt bonne impression parmi les autorités locales. La présentation s'est articulée sur trois chapitres. Le 1er chapitre : la mobilité (synthèse des indicateurs à l'heure actuelle et à l'horizon 2040). On retiendra, notamment, que la capacité maximale de la gare Multimodale de Sidi Maarouf est de 100 millions de passagers/an, avec ce double comparatif : la gare multimodale de Victoria Station (London), avec un flux de 150 millions de passagers/an et celle de la gare centrale (Paris), avec 190 millions de passagers/an. L'idée-force de la gare à multiple modes de transport (ou multimodale) tient au fait, selon les explications qui nous ont été fournies, en marge de la séance de travail, que " les réseaux de transports modernes coûtent de plus en plus cher. La logique visant à réduire ces coûts, conduit à les hiérarchiser de plus en plus pour réduire le nombre de lignes et/ou de nœuds du réseau. L'inter-modalité permet d'accompagner cette réduction des nœuds, en superposant au premier réseau, un réseau de transport plus local, qui permet de diffuser l'effet du nœud de transport sur un territoire plus vaste. "
 

Medjadji.H
Mardi 25 Décembre 2012 - 00:00
Lu 213 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+