REFLEXION

PROJET DE LA RAFFINERIE DE PETROLE A TIARET : Le PDG de Sonatrach donne le feu vert pour les travaux de terrassement

La première certitude ; c’est que les correspondances du wali de Tiaret ont été bien retenues par Sonatrach et cela a été illustré par l’engagement très perceptible de Sonatrach à travers son PDG, M. Abdelhamid Zerguine, qui vient de donner le feu vert pour les travaux de terrassement relatifs au projet de la raffinerie de pétrole à Tiaret.



La  raffinerie sera d’une capacité de 5 millions de tonnes par an, très réduite autiers comparativement à celle dictée en première étude soit 15 millions de tonnes. Dans ce sens, le PDG évoque des considérations internes ainsi qu’une activité pétrochimique spécifique car, dira-t-il en substance : « Il faut destiner les nouveaux projets à la consommation interne et les raffineries situées sur le rivage à l’exportation » en ajoutant que ce projet n’est plus une utopie  mais une réalité après le lancement de celui de Biskra vous rappelant que le cout de cet investissement serait de l’ordre de 230 milliards de dollars dont 60%  en devises et que 1000 emplois seront créés. Le délai de réalisation  serait près de 15 mois et à la réponse de la longue attente des fellahs concernant l’indemnité des terres
agricoles, le PDG dira : «  53 agriculteurs  seront  indemnisés car cela est lié à des contraintes : le site ciblé s’étend sur une superficie de 1410 hectares alors que Sonatrach en première tranche ne prendra que 400 puisque le code de l’investissement impose un régime dans la concession et pour satisfaire nos fellahs le mois de mars serait une date butoir pour finaliser les procédures légales, dira le PDG devant un parterre de journalistes. Pour rappel, la même
journée GCB, filiale de Sonatrach a entamé les travaux de terrassement. Dans le même contexte, M. le wali  tient ses promesses que l’ardoise liée au chapitre des droits et devoirs en matière d’expropriation est de l’ordre de 72 milliards de dinars à cela s’ajoute celle liée aux récoltes des 3 dernières années. Faudrait-il rappeler que la raffinerie verra sa première production durant le 1er  trimestre 2018 et concernant l’eau près de 30.000 m3 par jour seront injectés à partir du barrage de Dahmouni. Nous y reviendrons.                                                          

Abdelkader Berrebiha
Samedi 28 Décembre 2013 - 17:09
Lu 1404 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+