REFLEXION

PROCHAINE SESSION CRIMINELLE DE LA COUR D’ALGER :



La prochaine session criminelle qui ouvrira ses portes vers la mi-octobre s’étalera pour trois mois. Pas moins de 80 affaires liées à l’atteinte à l’économie nationale seront traitées par le tribunal criminel d’Alger.  En effet, les présidents désignés par le premier responsable de la Cour d’Alger, auront la tâche de décider du sort qui sera réservé aux 82 inculpés qui défileront à tour de rôle  pour répondre aux panoplies de griefs dont ils sont accusés à savoir détournements, dilapidation de deniers publics, passation de marchés contraire à la réglementation et faux et usage de faux en écritures bancaires et comptables. Des ex-chefs, cadres et fonctionnaires d’entreprises étatiques et privées  à l’instar des banques telles que le CPA, BNA et la BADR figurent parmi les accusés. Par ailleurs, d’anciens cadres et fonctionnaires dans le domaine pétrolier seront auditionnés par les juges chargés des dossiers à l’instar des cadres d’Algérie Telecom et de Naftal incriminés dans des affaires liées des malversations. Sur les 80 affaires programmées, 40 reviennent après cassation. C'est-à-dire après que les juges de la chambre criminelle de la Cour suprême eurent accepté les pourvois introduits et par les condamnés et par le parquet général près la Cour d’Alger.                            

GA
Mardi 17 Septembre 2013 - 22:00
Lu 142 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+