REFLEXION

PROCES KHALIFA : L’ex directeur de l’OPGI de Mostaganem appelé à la barre

Dans le cadre du procès de l’affaire Khalifa Bank, plus de 50 témoins, ont été convoqués par le président de l’audience, Menouar Antar, qui continue à auditionner les responsables des entreprises et organismes publics. Parmi les témoins convoqués, on trouve l’ex Directeur Général de l’Office de Promotion et de Gestion Immobilière (OPGI) de Mostaganem, M. Ourir Boubeker.



Ce dernier, lors de l’audience, avait dit avoir retiré 100 millions de dinars de la banque CPA pour les placer dans la banque Khalifa Bank qui offrait un taux d’intérêt de 10%, alors que le CPA n’en offrait que 5%. Le témoin explique que la somme globale du dépôt est estimée à 200 millions de dinars, car son prédécesseur avait fait un placement de 100 millions de dinars. “Avez-vous bénéficié d’une carte de transport gratuit ?”, questionne le président de l’audience. “Cela n’a rien à voir avec le placement d’argent”, réplique le témoin.M. Ourir Boubeker a fait part, aussi, de la perte de 12,6 milliards de centimes par l’OPGI de Mostaganem. Il a expliqué avoir trouvé des placements déjà effectués lorsqu’il a remplacé Blidi à la tête de l’Office, affirmant néanmoins avoir reconduit un dépôt de 50 millions de dinars. Il est à signaler que le déferlement de témoins devant le juge du tribunal criminel près la Cour de Blida suit son cours, avec le passage à la barre d’ex-responsables d’OPGI, mutuelles, organismes publics et agences de Khalifa Bank.Ceux-ci devaient apporter leurs témoignages sur la manière par laquelle les fonds d’une grande valeur ont été déplacés à partir de banques publiques vers Khalifa Bank. Les questions qui reviennent à chaque fois concernent l’éventualité d’un octroi d’avantages, concessions et pots-de-vin au profit des responsables d’entreprises en contrepartie des placements qu’ils auraient effectué à la banque Khalifa. A partir des aveux de témoins, le magistrat et le procureur général tentent de soustraire la moindre information qui permet de faire un éclairage sur les démarches illégales des responsables de la banque, qu’ils auraient effectuées afin d’attirer un grand nombre de déposants, et ce, au détriment de la réglementation en vigueur.

Said
Dimanche 31 Mai 2015 - 17:43
Lu 670 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+