REFLEXION

PROCES KHALIFA BANK : 75 accusés à la barre le 2 avril

Les accusés dans l’affaire Khalifa risquent de se retrouver en prison, si l’on croit certaines sources proches du dossier qui ont affirmé que le juge en charge de cette affaire aurait délivré des mandats de dépôt à l’encontre de l’ensemble des accusés qui sont en liberté. En tout et pour tout, 75 accusés et 300 témoins ont été convoqués.



PROCES KHALIFA BANK : 75 accusés à la barre le 2 avril
Tout est préparé pour la seconde édition du procès.  C’est mardi prochain, et plus précisément le 2 Avril, que l’affaire “ Khalifa Bank ”sera  réexaminée en appel par la Cour de justice de Blida. Pour cette seconde édition du procès, les responsables de la Cour de justice de la wilaya de Blida, ont tout prévu tant sur le plan humain que matériel, afin que toutes les conditions soient réunies.

Qui est Rafik Khalifa ?
De son vrai nom Abdelmoumène Rafik Khalifa, Pharmacien de formation est né en 1966. Il est le fils de Laroussi Khalifa, ancien ministre de l’économie du gouvernement Ahmed Ben Bella. Après la création d'un petit empire économique à la fin des années 1990, il apparait comme le symbole de la réussite individuelle en Algérie, mais par la suite c’est le revers de la médaille. Suite à une enquête diligentée par la Banque d’Algérie  le 27 novembre 2002, les transferts vers l'étranger de Khalifa Bank sont bloqués. Le groupe sombre alors rapidement et surtout après que trois des proches collaborateurs de “Khalifa number one” ont été arrêtés sur le tarmac de l'aéroport d'Alger avec  deux cent mille (200 000) euros en liquide. Une enquête ouverte à plusieurs niveaux, laissa apparaitre  que la Banque d'Algérie eut constaté, en 2003, un trou de 3,2 milliards de dinars dans la caisse principale de la banque El Khalifa.

  Quels sont les résultats du tribunal de première instance ?
Si lors de la session en première instance, le nombre d’accusés a été de 104 noms, pour le prochain procès on a appris que les pourvois en cassation introduits par le ministère public ainsi que par certains accusés sont au nombre de 75. Quant à la partie civile, elle sera représentée par 50 membres, et pour les témoins, le parquet général a adressé quelques 300 convocations.

Mais quels sont les chefs d’accusation ?
 Il s’agit d’association de malfaiteurs, vol qualifié, escroquerie, abus de confiance et falsification de documents officiels. D’ailleurs, parmi les accusés, 10 sont toujours en fuite dont le principal mis en cause et qui ont été  condamnés par contumace. Les autres accusés présents se sont vus infliger des peines allant de 18 mois de prison avec  sursis à 20 ans de réclusion criminelle. Parmi les accusés en fuite, outre Rafik Abdelmoumène Khalifa, les frères Karamane Abdelwahab ancien Gouverneur de la Banque d’Algérie et Abdenour, ancien Ministre et ancien Directeur Général de Sonelgaz, ainsi que la fille de l’un d’eux Yasmine Keramane, responsable au niveau de Khalifa Airways.

  Ya-t-il des personnalités impliquées dans cette affaire ?
 Si l’on tient compte de la liste dont la présidente avait donné lecture lors de la première comparution, elle comporte plusieurs noms de  ministres anciens et actuels, le SG de l’UGTA et  d’anciens responsables d’agences de l’ex banque Khalifa et d’anciens directeurs de plusieurs
OPGI, ainsi que des responsables d’entreprises nationales, dont la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, la Caisse Nationale des Retraités et la Caisse d’assurance  Chômage. Si le premier procés a duré 74 jours  entre janvier et mars 2007, le prochain demeure une surprise.

Mohamed Hadj Hichem
Mercredi 27 Mars 2013 - 10:10
Lu 623 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+