REFLEXION

PROBLEME DES CAVES A LA CITE DES 100 LOGTS A CHEMOUMA: Les habitants lancent un cri de détresse

Vivre perpétuellement le stress, et la peur au ventre, c’est ce que ressentent quotidiennement les locataires des 100 logements de la cité ‘’Chemmouma’’ qui viennent encore une fois solliciter M. le Wali de Mostaganem, dénonçant des égouts à ciel ouvert situés à proximité de leurs blocs, présentant un danger permanent pour leurs enfants, et même les grandes personnes ne sont pas à l’abri d’un probable accident.



Les photos en notre possession, parlent d’elles mêmes ce que redoutent les locataires du bâtiment composant  les trois blocs A/1, A/2, et A/3, de la cité des 100 logements Zone ITA, sise Chemouma  Mostaganem, inquiets pour leurs enfants exposés à un danger permanent pouvant avoir des conséquences très fâcheuses sur leur frêle santé. Pour rappel, ces habitants très angoissés, ont déjà dans une première lettre adressée à notre rédaction publiée dans notre édition du 17/08/2016, dénonçant  un certain laxisme observé par les responsables de l’OPGI de Mostaganem. Ils expliquent la lenteur constatée depuis plus d’une année, pour le curage des caves et le nettoyage des égouts d’évacuation déjà saturés et qui se trouvent dans une situation insoutenable et lamentable. Ce qui bien sûr engendre une prolifération de moustiques, de rongeurs dont les rats,  souris, cafards, et toutes sortes de parasites qui peuvent altérer la santé de tous, et dont les conséquences sont très nocives pour la santé s’interprétant  souvent de pathologies graves aux personnes vulnérables et âgées qui  souffrent atrocement de ce problème, surtout les malades chroniques. Les pétitionnaires qui sollicitent l’intervention de M. le Wali, rappellent dans ce cadre, qu’ils ont attiré à maintes reprises l’attention des responsables de l’OPGI, de Mostaganem sur cette situation lamentable qui perdure toujours, selon les dires de ces locataires. Les fréquents va et vient au niveau du siège de cet organisme n’ont  donné aucune suite à  leurs doléances adressées par des écrits , les locataires contestataires ajoutent dans ce même sillage, que les autres caves de la même cité des 100 logements, sont systématiquement visitées et nettoyées à plusieurs reprises par des équipes de l’OPGI de Mostaganem, ils laissent entendre que cette situation de marasme et de désintéressement de la part des responsables de l’OPGI alimente l’inquiétude grandissante des citoyens.

B. Adda
Mercredi 14 Septembre 2016 - 18:07
Lu 160 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+