REFLEXION

PREVENTION DU CANCER DU SEIN CHEZ LA FEMME : Un souci majeur pour les autorités sanitaires à Mostaganem

Les responsables du secteur de la santé et de la population de la wilaya de Mostaganem, tentent de mettre en œuvre tous les moyens en leur possession, dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein chez la femme, en mettant en avant la prévention.



PREVENTION DU CANCER DU SEIN CHEZ LA FEMME : Un souci majeur pour les autorités sanitaires à Mostaganem
Pour ce, les autorités ne lésinent pas sur les moyens tant matériels qu’humains pour permettre aux différentes structures sanitaires de mieux s’adapter aux nouvelle orientations  relatives à la prévention. Dans ce contexte, il y a lieu de noter   au grand soulagement des patientes, que le mammographe   de l’hôpital de Mostaganem, resté longtemps  de côté, est opérationnel depuis plusieurs semaines. Autre nouvelle qui ne manque pas d’apporter satisfaction, est celle de l’installation d’un autre mammographe numérique  au niveau de l’unité mère-enfant qu’est la maternité de Lalla-Kheira. Ce renforcement en équipement médical permettra de mener  dans de bonnes conditions  toute campagne de prévention contre le cancer du sein, selon le Dr Ali Belkheir, directeur de la santé et de la population de la wilaya de Mostaganem.   Par ailleurs, et selon le même responsable, les hôpitaux d’Aïn-Tédlès et Sidi-Ali, auront  leurs appareils de mammographie dans le cadre  de l’inscription des équipements médicaux. Pour ce qui est du scanner de l’hôpital ,  M.Ali Belkheir,  affirme  qu’il fonctionne d’une manière excellente,  il ne fait certes pas partie de la dernière génération,  du fait qu’il a été acquis depuis plusieurs années déjà, mais il  arrive à assurer  une  excellente couverture.  Aussi, dans le cadre du renforcement en équipements médicaux,  les deux hôpitaux d’Aïn-Tédlès et celui de Sidi-Ali auront leur scanner  dans les meilleurs délais possibles. Et pour ce, les médecins, infirmiers  et les directeurs des deux établissements seront conviés à l’ouverture des plis. Cette opération de dotation  permettra d’amortir  le flux de malades en particulier au niveau  du service des urgences de Tjditt. L’opération en question sera achevée, nous dit-on, avant  le printemps 2011. Concernant la prise en charge des malades, une idée fort intéressante a été avancée par M. Le Wali lors de l’une de ses  visites de travail et d’inspection à l’hôpital Che Guevara, et qui consiste en la préservation de  ce dernier, après bien sûr sa réhabilitation qui ne saurait d’ailleurs excédé quatre mois tout au plus,  exclusivement pour la pathologie médicale, qui  n’impliquera pas nécessairement  un très grand plateau technique, tels que les blocs opératoires, seule la radio, le laboratoire (Biologie) et les services d’hospitalisation  suffiront. Quant au  nouvel hôpital 240 lits sis à Kharrouba, il sera destiné  à  la pathologie chirurgicale, c'est-à-dire, tout ce qui a trait à la neurochirurgie, neurologie, ophtalmologie etc.. . C’est pour toutes ces raisons et dans la perspective d’atteindre les objectifs dans les temps, que  les travaux de réhabilitation de l’ancien hôpital  se sont accélérés afin de récupérer  le maximum possible  d’espaces  qui sera  mis à la disposition du citoyen  et du malade.

Charef
Dimanche 16 Janvier 2011 - 10:46
Lu 672 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+