REFLEXION

PRESIDENTIELLE : Hamrouche n'est pas candidat à la présidentielle



L’ancien chef de gouvernement, Mouloud Hamrouche a décidé de ne pas se porter candidat à l’élection présidentielle de 2014, a écrit, le quotidien Echorouk, hier. Hamrouche,  animera aujourd’hui, une conférence de presse à l’hôtel Saphir d’Alger au cours de laquelle, il annoncera officiellement sa non-candidature à ce rendez-vous crucial et revenir vraisemblablement sur son communiqué rendu public, voici une semaine. Selon Echorouk, ce candidat malheureux de la présidentielle de 1999, a pris cette décision à la suite des discussions qu’il eut avec ses partisans dans son domicile dans les hauteurs d’Alger. Rappelons qu’il y a une semaine, Mouloud Hamrouche, a proposé une « feuille de route » pour une sortie de crise et il a appelé l’institution militaire d’accompagner la transition démocratique du pays. Selon des sources, le DRAG d’Alger a notifié aux partisans de l’ancien chef du gouvernement sous Chadli, ayant formulé une demande d'autorisation pour la tenue d’une conférence de presse à l’hôtel Saphir, que leur dossier était incomplet.               

Le 4 mars à minuit, date limite du dépôt des dossiers

Le Conseil constitutionnel a rappelé mardi que la date limite du dépôt des dossiers de candidature à l'élection présidentielle du 17 avril 2014, est fixée au 04 mars 2014, à minuit, tel que précisé dans un précédent communiqué. Le Conseil constitutionnel rappelle également que le dépôt des dossiers de candidature peut s'effectuer tous les jours, y compris le vendredi et le samedi, sur rendez-vous préalable.               

Ali Benflis publie sa déclaration de patrimoine

Le probable candidat à la présidentielle algérienne, Ali Benflis, publie sa déclaration de patrimoine dans la presse, mercredi et jeudi. L'occasion pour le rival malheureux de Bouteflika en 2004 de faire preuve d'un maximum de transparence. Comme il l'avait déjà fait en 2000, Ali Benflis publie sa déclaration de patrimoine dans les journaux algériens, mercredi 26 et jeudi 27 février, dans l'attente que son dossier de candidature soit validé par le Conseil constitutionnel, le 4 mars. Ses biens sont relativement modestes puisqu'il ne possède, selon ses déclarations, qu'un seul bien immobilier habitable : "une maison individuelle sis à Alger, résidence Chabani, acquise en 1992 (...) que j'habite à ce jour", dit l'ancien chef du gouvernement. À quoi s'ajoute un local à usage professionnel à Batna (un "cabinet d'avocat") et surtout plusieurs terrains d'une superficie totale de 37 hectares, toujours dans la wilaya de Batna où il est né, mais dont une seule lui échoit en bien propre. Ali Benflis ne déclare posséder, par ailleurs, que trois comptes bancaires. Deux en Algérie, au Crédit populaire algérien d'Hydra, pour un montant global de 6 878 599, 56 DA (soit 63 878, 87 euros). Et un en France, à Paris, où sont déposés 15 188, 28 euros. Soit en tout 79 067, 29 euros.                      

Salim
Mercredi 26 Février 2014 - 18:39
Lu 314 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+