REFLEXION

PRESIDENTIELLE DE 2014 : Belkhadem manœuvre en coulisses

Puisque, n’importe quel quidam, remplissant un certain nombre de conditions, peut être candidat au poste de président de la République algérienne, tous les prédateurs, rejoignent la liste des parasites politiques.



PRESIDENTIELLE DE 2014 : Belkhadem manœuvre en coulisses
En effet, en l’absence du président Bouteflika,  comme tous prédateurs, qui sont nombreux depuis quelques semaines, ils ont besoin de  mensonges pour pratiquer leur sport favori. À la dernière nouvelle, ce Belkhadem qui a ruiné le FLN veut se présenter comme le messie incontournable pour sauver l’Algérie. Selon les sources de TSA, le secrétaire général destitué, Abdelaziz Belkhadem, multiplie les discussions avec des cadres du FLN « dans la perspective de la présidentielle de 2014 ». « Le FLN n’intéresse plus Belkhadem. Son ambition est d’avoir l’appui des membres du CC pour la prochaine présidentielle », explique un membre influent au FLN. Pour ce faire « Belkhadem doit s’assurer que le prochain SG soit proche de lui ». Les manœuvres du patron destitué ne s’arrêtent pas au FLN. Abdelaziz Belkhadem, qui avait affirmé qu’il serait candidat si le président Bouteflika ne briguait pas un quatrième mandat, a élargi ses contacts aux partis de la mouvance islamiste qui projettent de soutenir un candidat unique lors de la présidentielle de 2014. La maladie de Bouteflika, hospitalisé à Paris depuis le 27 avril dernier, ouvre la voie à une éventuelle candidature de Belkhadem en 2014.

Ismain
Lundi 15 Juillet 2013 - 12:14
Lu 241 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+