REFLEXION

PRESIDENCE DU CONSEIL FRANÇAIS DU CULTE MUSULMAN (CFCM) : La crise entre Maroc et Algérie résolue

Un accord a été trouvé entre les fédérations membres du Conseil français du culte musulman (CFCM) à propos de l’homme qui présidera l'institution dès dimanche 23 juin : ce devra être Dalil Boubakeur, a été informé Saphirnews de source sûre.



Chems-Eddine Hafiz, candidat de la Grande Mosquée de Paris (proche de l’Algérie), s’est désisté face à l'opposition du RMF, lié au Maroc. Les membres du bureau exécutif ont aussi été portés à notre connaissance. Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, à la présidence du CFCM dès dimanche 23 juin 2013 pour deux ans. Finalement, Dalil Boubakeur sera président du Conseil français du culte musulman (CFCM) pendant les deux prochaines années, a appris Saphirnews d’une source sûre proche du dossier samedi 22 juin au soir. Chems-Eddine Hafiz, qui était le candidat de la Grande Mosquée de Paris (GMP), s’est désisté pour céder sa place au recteur face à l’opposition franche du Rassemblement des musulmans de France (RMF). La fédération proche du Maroc refusait de voir l’avocat franco-algérien, qui représente le Front Polisario militant pour l’indépendance du Sahara occidental (sud du Maroc), accéder à de telles fonctions. Dalil Boubakeur, qui avait déjà été désigné deux fois à la tête du CFCM en 2003 et en 2005, refusait jusque-là de prendre la présidence du CFCM, la GMP étant minoritaire au CFCM après les élections du 8 juin. Cependant, il a fait volte-face devant le refus du RMF mais aussi du Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) et de la Fédération Française des Associations Islamiques d'Afrique, Comores et Antilles (FFAIACA) de voter pour Chems-Eddine Hafiz. Celui-ci choisit tout de même de maintenir son poste de vice-président du CFCM. Selon nos sources, outre Dalil Boubakeur et Chems-Eddine Hafiz, la direction collégiale sera composée de quatre autres membres : Anouar Kbibech (RMF) et Ahmet Ogras (CCMTF), vice-présidents ; Taoufiq Sebti (RMF), secrétaire général ; Abdallah Zekri (GMP), responsable des finances maintenu à la présidence de l’Observatoire contre l’islamophobie. Sept membres chargés de mission siègeront également au bureau exécutif qui représenteront chacun une fédération ou mosquée (RMF, GMP, CCMTF, Mili Gorus, FFAIACA, Foi et Pratique, Mosquée de l’Île de la Réunion). Parce que le mandat de la présidence collégiale dure six ans selon les statuts réformés du CFCM, les noms des prochains présidents ont aussi été choisis : Anouar Kbibech pour la période 2015-2017 et Ahmet Ogras pour 2017-2019. Mohammed Moussaoui, qui a choisi de ne pas se représenter à sa succession, sera président d’honneur. Le vote du Conseil d’administration du CFCM viendra formaliser ce dimanche les accords entre les fédérations membres de l’instance, le tout sans l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) qui a choisi de se retirer du jeu peu avant le scrutin du 8 juin.

Nadine
Lundi 24 Juin 2013 - 08:58
Lu 625 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+