REFLEXION

PRESENTE A TORT COMME TERRORISTE, UN ALGERIEN POURSUIT TF1 EN JUSTICE



Ali Belhadad, 47 ans, avait fait l'objet d'un sujet dans le 20h, en avril 2012, après une expulsion décidée par Claude Guéant. Expulsé de France et présenté à tort comme un terroriste, Ali Belhadad, un Algérien de 47 ans, a raconté mardi sa mésaventure aux juges du tribunal correctionnel de Paris devant lequel il poursuit TF1 en diffamation. Emu aux larmes en revoyant les images diffusées pendant le journal de 20H00 du 2 avril 2012, peu après l'affaire Merah, Ali Belhadad est revenu sur le «traumatisme» de ce jour où il a été interpellé par les policiers et sur les «deux années de séparation» de sa femme française et de ses deux filles qui, faute d'argent, n'ont pu lui rendre visite en Algérie. Son expulsion avait été décidée en «urgence absolue» par le ministère de l'Intérieur, quelques jours seulement après l'affaire Merah, à Toulouse. Cet Algérien vivant en France depuis 20 ans avec un titre de séjour valable jusqu'en 2019 avait été présenté à la télévision, comme ayant été condamné pour son rôle dans les attentats de Marrakech de 1994 (ou deux touristes espagnols avaient été tués), ce qui est faux. Ali Belhadad n'a, en réalité, jamais été condamné ni en France, ni en Algérie.                           

Riad
Mercredi 3 Septembre 2014 - 18:23
Lu 635 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+