REFLEXION

PREPARATION DES CLUBS DE FOOTBALL A L’ETRANGER : Subvention ou prime touristique?

L’ensemble des équipes de football de notre pays en particulier ceux dites de performances se rend à l’étranger pour une soi-disant préparation, les unes ont préféré la Tunisie, d’autres le Maroc, par contre certaines préférèrent carrément se rendre dans les pays d’Europe.



PREPARATION DES CLUBS DE FOOTBALL A L’ETRANGER : Subvention ou prime touristique?
Notre pays dispose lui aussi d’endroits très importants qui peuvent offrir repos et récupération à tous les niveaux. Pourquoi a-t-on investi pour construire ces stades, ces piscines et même des terrains de réplique ? A Mascara par exemple, il y a la forêt de Nesmoth qui possède un centre, et des espaces d’oxygénération, le stade l’Unité Africaine avec tous ses dépendants, une piscine semi olympique, les thermes à quelques kilomètres, des barrages, le bois de Zakor, celui d’El Bénian, pourquoi n’exploite-t-on pas ces lieux ? Chaque équipe part avec une armada de personnes qui n’ont aucun rapport avec le sport, l’équipe possède en principe 22 joueurs, un entraineur et un adjoint, un secrétaire, un chef matériel, un médecin, un soigneur et le président, mais dans les stades à l’étranger, chaque équipe est accompagnée par une soixantaine de personnes dont certains ne sont là que pour en profiter. Ces personnes on ne les trouve pas durant le championnat. Au retour et dès l’entame du championnat, tout le monde crie haut et fort à qui veut les entendre que l’équipe manque de finance, que les joueurs ne sont pas régularisés et veulent faire grève. Le président n’a-t-il pas songé à l’état financier de son équipe ? Et puis, un président c’est pourquoi ? Notre fédération de football et le Ministère de la jeunesse et du sport doivent penser pour mettre fin à ce marasme, essayer de construire et pas de profiter. D’ailleurs les D.J.S, ces directions de providence ne jouent aucun rôle dans le secteur, avec un effectif des plus importants de tous les secteurs et un rendement nul et pour toutes les disciplines. Les cadres de ce secteur s’occupent plus de leurs commerces que du secteur où ils sont affectés, le terrain en dit long sur le secteur de la jeunesse et du sport.

B. Boufaden
Lundi 2 Septembre 2013 - 10:51
Lu 258 fois
SPORTS
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+