REFLEXION

PREPARATION DE LA VISITE DU PREMIER MINISTRE A TISSEMSILT : La tricherie et le bâclage font déjà route

Il ne faut pas s’étonner ces derniers jours de voir certains projets qui étaient depuis longtemps en veilleuse subitement relancés et d’autres auxquels des enveloppes consistantes leur avaient été réservées et attribuées à des entreprises de réalisation dans le but de les achever dans un temps « Chinois » parce que l’annonce de la visite de Monsieur le premier ministre à Tissemsilt a déjà fait le tour de la wilaya et qu’il sera très prochainement notre hôte.



Mais la chose qui fait plus mal et qui est directement liée à cette visite, c’est le comportement de certains responsables et autres entrepreneurs complices dans la besogne, les voir s’engager dans la réalisation avec l’argent des contribuables bien sur, de projets qui disparaitront surement dans peu de temps. En effet,  depuis quelques jours, le commun des habitants de la ville de Tissemsilt a sans doute remarqué le lancement des travaux des trottoirs sur un nouveau tronçon routier qui relie la nouvelle cité de Sidi-Khelifa à la résidence universitaire et sans le moindre doute, il a pu remarqué que ces travaux sont exécutés de la façon la plus dénoncée, aucune opération d’ hérissonnage en pierres n’a été faite, l’armature en trié à souder tout au long de ces trottoirs sur une distance de près de mille mètres a été posée  directement sur la terre puis une simple couche en béton dont la qualité reste encore à vérifier. Des travaux exécutés dans la précipitation caractérisés par des malfaçons et de la tricherie lesquelles avaient fait l’objet d’une dénonciation auprès des responsables notamment ceux de la mairie et certains services de sécurité, ces citoyens qui avaient beau essayer d’attirer à temps l’attention quant à ce problème qui n’est qu’un simple exemple criard du bricolage ont été étonnés de la réponse de certains responsables qui étaient au courant de ce dépassement qu’ils ont tenté de le justifier « c’est la visite du premier ministre, ces travaux seront certainement à refaire ultérieurement» mais ce responsable n’a pas été convainquant sur le pourquoi de ce gâchis tant les mêmes pratiques se répètent. Cet état de fait a poussé les citoyens à interpeller le premier responsable de la wilaya afin d’ordonner des investigations sur la dilapidation des biens publics concernant des projets de routes tout autant mal faits.

A. Ould El Hadri
Vendredi 8 Novembre 2013 - 15:51
Lu 171 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+