REFLEXION

PREMIERE CONFERENCE DE PRESSE DU DGSN ABDELGHANI HAMEL : Alger est à l’abri de la menace terroriste



PREMIERE CONFERENCE DE PRESSE DU DGSN ABDELGHANI HAMEL : Alger est à l’abri de la menace terroriste
Le directeur général de la sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel, a indiqué dimanche 24 octobre qu'Alger était à l’abri des attentats terroristes. Il a estimé « très faible » l’éventualité d’une nouvelle attaque des groupes armés dans la capitale. Le général-major Hamel, qui s’exprimait lors de sa première conférence de presse depuis sa prise de fonction le 7 juillet dernier, a défendu la multiplication des barrages et des points de contrôle des services de sécurité dans et autour d’Alger. « Ces barrages ont été étudiés. Certains font partie du dispositif de lutte contre le terrorisme, d’autres sont destinés à la lutte contre le trafic de drogue », a-t-il expliqué. Ces barrages, qui provoquent des bouchons notamment à l’entrée est de la capitale, sont décriés par les automobilistes.M. Hamel a indiqué que la couverture sécuritaire du pays a atteint actuellement 70%. Le DGSN a également évoqué la situation interne de la police nationale. Il annoncé que les cadres de cette institution doivent avoir des diplômes universitaires. « Je ne veux pas des niveaux moyen et primaire », a-t-il dit. Le général-major veut également rajeunir les effectifs des cadres de la police. « L’âge du commissaire ne doit pas dépasser 50 ans et celui du commissaire principal ne doit pas excéder 52 ans », a-t-il ajouté lors de cette rencontre avec la presse tenue à l’école supérieure de la police à Alger.M. Hamel a précisé que 23 responsables de la police ont été promus au rang de chef de sûreté de wilaya, huit chefs de sûreté ont été mutés dans d’autres wilayas et les 17 autres maintenus dans leurs postes. Le général-major a écarté la constitution d’une commission spéciale pour sanctionner les cadres de la police poursuivis en justice. « Nous avons déjà une commission de discipline », a dit M. Hamel qui a fait état de son opposition à la création dans l’immédiat d’un syndicat de la police.Enfin, le général-major Hamel a nié avoir fait appel massivement à des cadres de la gendarmerie nationale pour occuper des postes dans la police. « J’ai fait appel à deux gradés de la gendarmerie. C’est tout », a-t-il précisé.

Yacine
Lundi 25 Octobre 2010 - 00:01
Lu 1106 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+