REFLEXION

PREMIER SALON DU TOURISME A MARSEILLE : La France découvre les richesses de l'Algérie

Une nouvelle Algérie du tourisme, de l’artisanat et de richesses économiques s’est affichée dimanche, au salon de Marseille et en France. Placé sous le thème « je construis mon pays’’, cet événement, premier du genre, est destiné à la diaspora algérienne en France ainsi qu'aux investisseurs français, qui découvriront les richesses de l'Algérie pendant 3 jours.



Nous sommes venus pour promouvoir une Algérie moderne, économiquement dynamique et qui regorge de jeunes talents", place Nazim Sini en naviguant entre les 70 exposants de ce premier salon - à Marseille et en France - consacré aux richesses de l'Algérie. "À la Foire de Marseille, le Maghreb est cantonné à sa dimension gastronomique. Là, on essaie de sortir des sentiers battus en misant sur trois thèmes porteurs : l'économie, le tourisme et l'artisanat", poursuit-il. La vice-présidente de l'association parisienne Étudiants et cadres algériens de France, Kaouthen,  qui envisage d'ouvrir une antenne à Marseille commente:   "Nous avons une double mission, précise , la vice-présidente, à la fois faciliter l'accueil des 8 000 à 10 000 étudiants algériens qui viennent chaque année poursuivre leur cursus en France, et ensuite, appuyer leurs recherches d'emploi auprès des entreprises ici ou dans leur pays natal." N'allez pas croire, pour autant, que ce salon qui vise les 20 000 visiteurs en trois jours occulte le côté festif et folklorique de l'Algérie : stand de pâtisseries, danse orientale, défilés de mannequins, ventes de bijoux et de robes orientales sont également au programme. Rappelons que les potentialités du tourisme en Algérie n’ont pas été exploitées comme il faut durant les dernières années. Le terrorisme dans les années "90", le visa obligatoire et le manque d'hôtels ont longtemps pénalisé l'Algérie. Pourtant, ce premier salon montre qu'il y a comme un frémissement, ce qui oblige le gouvernement français aujourd’hui à réviser son point de vue vis  à vis  du tourisme en Algérie. "Il faut faire abstraction de tous les préjugés. Notre pays dispose de 1 600 kilomètres de côtes et compte de nombreux palaces internationaux. Je ne comprends pas que le gouvernement français déconseille aux gens de venir parce que ce serait risqué alors qu'il encourage les voyages d'affaires", déplore Fatiha Gaouaou, de la compagnie Air Algérie. Le pays accueille de plus en plus de touristes espagnols ou allemands mais trop peu de Français. Bien entendu, il ne s'agit pas d'un tourisme de masse mais de voyageurs individuels, qui viennent découvrir Oran, Alger, les jolies plages et le désert. L’Algérie est un des pays les plus prospères du Maghreb. Avec une forte croissance économique et un marché intérieur dynamique, l’Algérie présente de nombreuses richesses et atouts qui ont font une destination incontournable dans le bassin Méditerranéen. C’est en partant de ce concept que le premier salon présentant les opportunités qui existent en Algérie a été organisé. Cet événement a pour but de créer une dynamique entre les deux rives de la Méditerranée et de rassembler l’ensemble des acteurs pour booster le tourisme dans le pays.

Riad
Mardi 19 Mai 2015 - 19:04
Lu 341 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+