REFLEXION

POUR UN PREJUDICE FINANCIER D’UN DEMI-MILLIARD : Un directeur de la CNAS condamné à 7 ans de prison ferme



Le tribunal correctionnel de « chachar » à 5O Km du chef lieu de la wilaya de Khenchela a infligé dans la journée de lundi dernier une peine d’emprisonnement de 7 ans ferme à l’encontre du directeur de la CNAS d’el Mehmel assortie d’une amende pour un montant de 1OO millions de centimes. Quant au parquet général, il a prononcé une peine de prison de 10 ferme contre le mis en cause pour le délit de dilapidation de deniers publics et abus de confiance. La genèse de cette affaire remonte au jour où la dite agence CNAS fut secouée par un scandale devenu soudainement un sujet de polémique bouleversant toute la commune d’El Mehmel située à 7 Km à l’Est de la ville de Khenchela. Le scandale a porté sur les griefs de dilapidation de deniers publics pour des sommes importantes et  aussi  sur des usurpations d’identité, où le premier responsable de la dite agence a incriminé quatre de ses employés d’avoir détourné 5OO millions de centimes sous forme de remboursement à des tiers personnes de faux congés de maladie. Quant à la direction générale qui après avoir pris connaissance de l’acte a porté un doigt accusateur en direction du directeur qui a été relevé de ses fonctions ainsi qu’à cinq autres employés hommes et femmes. Aussitôt une enquête a été déclenchée par la direction suite à une lettre anonyme adressée directement à la direction wilayale de la CNAS à Khenchela, où elle stipulait les dépassements et détournements qui secouaient la CNAS d’El Mehmel. Une fois qu’une enquête a été déclenchée par une commission, il s’est avéré que pas moins d’un demi-milliard qui a été détourné sous forme de remboursement de faux congés de maladie. Une fois  la procédure de sanction disciplinaire engagée par la direction, une plainte officielle a été déposée auprès de la justice contre le directeur de cette agence CNAS pour les griefs de détournement de deniers publics, d’usurpation d’identité, faux et usage de faux  et d’escroquerie. Après de longs mois d’enquête et d’investigations, le tribunal correctionnel de « Charchar » a condamné lundi dernier le  mis en cause à 7 années de prison ferme. 

GA
Mercredi 14 Août 2013 - 23:00
Lu 215 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+