REFLEXION

POUR TENTATIVE D’HOMICIDE VOLONTAIRE A ORAN : Un étudiant universitaire condamné à 10 ans de réclusion



Le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran a condamné, avant-hier, un étudiant universitaire répondant aux initiales de T. B  à une peine de 10 ans de prison ferme suite à son implication dans une tentative d’homicide volontaire, à l’encontre du propriétaire d’un magasin de vente de téléphones portables à la cité « El Otmania », à Oran. Les faits de cette affaire en fonction de ce qui a été discuté lors de l'audience remontent au mois de février 2014, lorsque les services de sécurité ont reçu un appel téléphonique de l'hôpital invoquant la présence d’une personne qui a  été poignardée au niveau du cou et se trouve dans un état critique,  et après le déplacement des éléments des services de sécurité à l'endroit désigné,  il s’est avéré que la victime est propriétaire d’un magasin de vente de téléphones portables et qu’elle a été découverte  grièvement blessée et abandonnée devant son local, et suite à cela, elle a été secourue par des passants qui l'ont emmenée à l'hôpital et après une enquête menée par les mêmes services de sécurité, ils sont arrivés à déterminer les faits qui se sont déroulés avec exactitude, et que ce jour-là, un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années a fait irruption à la boutique de la victime affirmant que c’est un client et lui a demandé de lui montrer tout ce qu'il possède comme téléphones portables et au moment où la victime s’est retournée , le suspect l’avait poignardée au niveau du cou avant pour s’accaparer ensuite d’un  téléphone mobile de type « Galaxy », d’une valeur de 60 mille dinars, avant de s’enfuir en courant et heureusement que le voleur a été identifié immédiatement grâce à la caméra de surveillance accrochée au mur.  Le mis en cause a été rapidement neutralisé et arrêté sachant qu’il n’est autre qu’un étudiant universitaire, et un voisin de la victime, et lorsqu'il a été interrogé par les services de la police judiciaire, il a avoué son forfait, en ajoutant qu’il n’avait pas l'intention de tuer la victime, comme il a également avoué, que son geste était motivé pour la simple raison d’offrir un téléphone portable à sa petite amie comme un gage d'amour et au cours de l’audience, l'accusé a rapporté les mêmes déclarations faites lors de l'enquête préliminaire, mais  en  ce qui  concerne la partie civile,  elle a renoncé à ses droits.

Touffik
Samedi 15 Novembre 2014 - 16:56
Lu 313 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+