REFLEXION

POUR TENTATIVE D’HOMICIDE CONTRE SON VOISIN : 2 ans de prison ferme pour un septuagénaire

Un vieil homme, âgé d’environ soixante-dix ans, a été condamné à 2 ans de prison ferme par le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran, pour son implication dans une affaire de tentative d’homicide contre l’un des paysans de sa région, où l’accusé a tiré des coups de feu sur sa victime la blessant grièvement à l'abdomen. La raison de la querelle serait un conflit pour un ‘’morceau’’ de terrain, a-t-on appris de source locale.



Les faits remontent au 12 septembre 2013, suite à la réception par les éléments de la gendarmerie nationale, d’une information donnée par les résidents de l'un des villages éloignés indiquant le déclenchement d'une querelle entre deux familles de la région, qui s’est soldé par un coup de feu tiré à partir d’un fusil, par un paysan contre son voisin, le blessant grièvement et ce à la suite d'un différend autour  d’un bien foncier. Au reçu de l’information, les éléments de la brigade accompagnés par les éléments de la protection civile, se sont immédiatement rendus sur le lieu de l’incident, où ils ont intervenu pour apaiser les esprits échauffourées et examiner la victime avant qu’elle soit transférée rapidement au service des urgences médicales de l'hôpital universitaire d'Oran où elle a subi une intervention chirurgicale délicate, ce qui a permis au personnel médical d’extraire les balles du corps de la victime avec difficulté avant d’être placée sous surveillance médicale pendant plus de 45 jours en soins intensifs. Parallèlement, les éléments de la brigade criminelle ont entrepris une enquête  conduisant à l'arrestation de l'accusé avec quelques membres de sa famille qui ont été soumis à un interrogatoire, vu qu’il a été constaté à travers l’enquête que le jour de l'incident, un conflit a éclaté entre les deux paysans en raison d'un différend sur une parcelle de terre qui a été délibérément labourée par l’un d’eux. En effet,  un morceau de terrain faisant l’objet d’un conflit judiciaire entre les deux familles, ce qui a conduit par la suite à une bagarre qui a failli confiner à un meurtre.

G. A
Samedi 7 Mai 2016 - 17:28
Lu 161 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+