REFLEXION

POUR TENTATIVE D’ASSASSINAT D’UN PERE DE FAMILLE

5 ans de prison ferme à l’encontre d’un garde communal



L’affaire traitée par le tribunal criminel de Médéa, dans son audience du Lundi, nous a fait revenir aux années noires où le terrorisme sévissait dans la région, où vengeance et assassinat étaient les maîtres mots à l’époque. En effet, en date du 11 juin 1996, dans la localité de Kouiaâ, commune de Zebiria dans la wilaya de Médéa, où l’oncle de l’accusé A.L, aurait été abattu par des terroristes lors d’un accrochage qui serait survenu à ce moment là, et dont le garde communal faisait partie aux côtés des forces de l’ordre. Le lendemain et après avoir eu la confirmation que son oncle est morts lors de l’accrochage, le garde communal, n’a rien trouvé de mieux que de se diriger vers une des familles de la localité dont le fils était un terroriste, pénétra à l’intérieur en violant le domicile et fait sortir le père de l’un des terroristes au maquis, le nommé Z.A, il lui tira dessus à bout portant, le blessant sur le côté, ensuite vint le père de l’accusé, garde communal également, arme à la main, pointa la victime et lui tira cinq balles qui l’ont tuées sur le c oup. Devant cet esprit de vengeance et l’acharnement du garde communal, âgé de 54 ans, à vouloir attenter à la vie d’une personne et celle de son père accusé d’homicide volontaire, où il purge actuellement une peine de prison ferme, le tribunal criminel de Médéa a prononcé 5 ans de prison ferme à l’endroit du garde communal et trois de privation de ses droits civiques, avec placement sous mandat de dépôt immédiat.

. .
Jeudi 4 Juin 2009 - 08:01
Lu 477 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+