REFLEXION

POUR SAUVER L’USINE HENKEL A AIN TEMOUCHENT : Des responsables de l’UGTA demandent l’intervention des pouvoirs publics


Des interrogations sont soulevées parmi les travailleurs de l’unité Henkel d’Ain-Temouchent et leurs représentants syndicaux ainsi que les responsables de l’union de wilaya d’UGTA d’Ain-Temouchent à la suite d’une rumeur faisant état d’une éventuelle fermeture de ladite unité.



Contacté par nos soins, M. Benaouda Mohamed secrétaire général de l’union de wilaya UGTA d’Ain-Temouchent, a déclaré qu’effectivement, les responsables syndicaux s’inquiètent du devenir de l’unité et celui des travailleurs. Car selon notre interlocuteur, l’incitation des responsables de la direction du site Henkel d’Ain-Temouchent au départ volontaire des travailleurs traduit une compression « déguisée » de l’effectif de l’usine. Car ces mesures de départ volontaire ont  abouti actuellement à un nombre de 186  dont 118 titulaires et 68 contractuels alors en 2000, l’effectif de l’unité était de 900 travailleurs, ajoute-t-il. Il a également déclaré que les responsables syndicaux s’interrogent sur le retard accusé par la direction générale de la société Allemande « Henkel » dans le remplacement des travailleurs qui ont quitté l’usine, tout en demandant l’intervention des pouvoirs publics tendant à sauver cette usine. Ce qui crée un climat de pessimisme parmi l’effectif actuel des travailleurs quant à leur devenir. Les travailleurs et les responsables syndicaux demandent l’intervention des pouvoirs publics pour sauver cette usine. Car, selon toujours notre interlocuteur, l’unité 100 qui emploie 24 travailleurs et produit de l’acide, est fermée depuis environ 01 mois, et les travailleurs ont été redéployés pour occuper d’autres tâches de production. Selon toujours notre interlocuteur, il a été prévu, en date du 22 octobre 2013 au siège de ladite unité des détergents, une réunion regroupant le directeur du site Henkel  d’Ain-Temouchent avec les responsables de l’union de wilaya UGTA et les membres de la section syndicale en vue de débattre la situation et trouver des solutions. Néanmoins, la réunion a été reportée pour la semaine prochaine, en raison  de l'absence du  responsable du site Henkel d’Ain-Temouchent  qui était en mission à Alger. De même, au niveau local, selon les services de la direction de la petite et moyenne industrie de la wilaya d’Ain-Temouchent, la situation de l’unité sur tous les plans physique, état des installations et des équipements  de la production, le personnel administratif et actif a fait l’objet d’une visite  de leur part sur le terrain. Ils nous ont affirmé qu’aucune décision de fermeture de l’usine ou autre n’a été prise jusqu’à présent par les responsables du Groupe Henkel –Algérie. Rappelons que l’usine des détergents, dès les premières années de son exploitation, à partir de 1986, employait  un effectif  de plus de 1000  travailleurs.

B.Abdelgheffar
Mercredi 23 Octobre 2013 - 22:00
Lu 981 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+