REFLEXION

POUR REVENDIQUER LEURS DROITS ET DENONCER LES ABUS: Les travailleurs de l’HCDS de Tiaret observent un sit-in



Les cadres et les travailleurs du haut commissariat pour le développement de la steppe, dans la wilaya de Tiaret , observent un sit-in en ce jour du 27 mars à l’antenne de la HCDS au centre ville de Tiaret.Dans une lettre adressée au Wali de Tiaret, les signataires revendiquent la réintégration à leur postes de travail de tous les cadres et travailleurs recrutés avant le mois de juin 2010 et qui ont été arbitrairement licenciés. Il s’agit d’un ingénieur, une secrétaire et plusieurs gardiens des terresmises en défend, notamment ceux des périmètres situés dans les communes de Rechaiga (3 gardiens), Aïn Dheb (2 gardiens), Zmelet el Emir Aek (1 gardien) et la commune de Chehaima (4 gardiens). « Halte aux abus et intimidations des gardiens plus particulièrement les chefs de chantiers par certains P/APC et cesser de faire pression sur ces gardiens à des fins personnelles et surtout pendant la période des renouvellements des contrats », lit-on dans la lettre dont « Réflexion » détient une copie. Ils dénoncent aussi l’ingérence des maires dans les attributions de la HCDS par ; obliger les gardiens à accomplir certaines missions qui ne sont pas les leurs, leur licenciement verbal et sans aucun motif valable. D’autres parts les signataires de la lettre demandent la régularisation de leur situation vis à vis de la caisse de la sécurité sociale, faciliter la procédure de délivrance de l’attestation de travail. Pour épargner les gardiens des périmètres situés dans la wilaya de Tiaret des déplacements à Djelfa, ils demandent la délégation de signature des documents personnels telle que l’attestation de travail au chef de la représentation de l’HCDS de Tiaret. Les retards considérables dans les virements des salaires, la régularisation des situations des dizaines de travailleurs mis à la retraite font aussi partie de leurs revendications. A signaler que ces protestataires insistent sur la délimitation immédiate des périmètres des terres mises en défend pour leur faciliter la tâche et lutter contre l’atteinte et la dégradation délibérée de la couverture végétale des terres steppiques dont certaines personnes influentes sont les auteurs.

Fayçal
Lundi 28 Mars 2011 - 11:09
Lu 404 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+