REFLEXION

POUR REDYNAMISER LA COOPERATION ENTRE LES DEUX PAYS : Le premier ministre français à Oran et à Mascara

Le premier ministre français ,Jean Marc Ayrault est arrivé à Oran, hier matin, aux environ de 10 h30 en compagnie d’une importante délégation ministérielle et d’hommes d’affaires, qui ont été accueillis à l’aéroport Ahmed Benbella d’Oran par le premier ministre, Abdelmalek Sellal accompagné des autorités civiles et militaires, des membres de l’APN et des sénateurs.



Le premier point visité ; la cimenterie de  « Lafarge » d’Oggaz dans la wilaya de Mascara  où ils furent accueillis par le wali de Mascara sur le site de cette importante cimenterie de Oggaz et dont le lancement a eu lieu en 2007 et 2008  avec 02 lignes de production de ciment (gris et blanc), avec une production annuelle  de 3,7 millions de tonnes. Cette dernière exporte  du ciment blanc  vers le monde entier. Elle est la première cimenterie algérienne à incérer des déchets (économie d’énergie non renouvelable). Après avoir pris connaissance du rendement de cette importante usine de ciment  gris et blanc, les deux  délégation que conduit le premier ministre, Abdelmalek Sellal, en compagnie de quatre ministres notamment le ministre de la PME-PMI, Amara Benyounes, le ministre des transports, Amar Ghoul, le ministre de l’information, Abdelkader Messahel et le ministre de l’enseignement supérieur, M.Mebarki, qui se sont  dirigés vers le projet de l’usine Renault (RAP production) dont le capital social est partagé entre la SNVI de 34% , Renault SAS 49% et FNI 17%. A ce sujet, le chef du gouvernement  français a exprimé sa satisfaction quant à l'avancement des relations bilatérales entre les deux pays, ainsi que l’avancement des  relations de coopération et du développement économique et social. Le premier ministre français a exprimé, également, sa satisfaction quant à l'avancement des  travaux de réalisation de l'usine Renault-Algérie. Il  a déclaré, dans ce contexte,  que  l'évolution des travaux qui ont démarré dernièrement avec l'installation de la base de vie et le terrassement du terrain s'effectue de "manière satisfaisante". L'état d'avancement fera également l'objet d'un suivi régulier programmé avec les différentes entités concernées, ont indiqué de leur côté les responsables du chantier qui s'apprêtent à accueillir les branchements en réseaux divers (eau, gaz, électricité, et télécommunications). La sortie de la première voiture Renault-Algérie de l'usine d' Oued Tlélat est prévue pour  novembre 2014, avec le modèle récent de la "Symbol", dévoilé au dernier Salon de l'automobile d'Oran. D'après les responsables du projet, l'usine algérienne de la marque au losange fonctionnera dans une première phase à un rythme de production de 25 000 véhicules/an. Cette première phase générera 350 emplois directs, tandis que d'autres compétences seront forgées à la faveur d'un programme de formation théorique et pratique qui sera mis en œuvre au niveau du centre de formation professionnelle d'Oued Tlélat. La construction de l'usine Renault-Algérie matérialise l'accord signé en décembre dernier à Alger à l'occasion de la visite du président français, M. François Hollande. Cet accord a permis la création de la société Renault Algérie Production (RAP) regroupant trois grands partenaires avec, côté algérien, la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) et le Fonds national d'investissement (FNI), et la marque au losange côté français.  La première voiture sera, comme il a été convenu, la nouvelle Symbol, modèle choisi pour son prix abordable et le nombre d'achats encourageant. Si les délais sont respectés, la première voiture Renault " made in Algeria " sortira de l'usine en mars 2014.  La production  prévue est de 75 000 voitures par an, avant d'atteindre progressivement 150 000 unités/an, dont une partie sera destinée à l'exportation. Après des mois de préparation et de négociation, le coup de pioche pour le lancement des travaux de construction de l'usine Renault à Oued Tlélat dans la région d'Oran  a été donné le mois de septembre dernier. Le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault,  a indiqué que son pays souhaitait voir l'Algérie investir en France,  en assurant que les deux pays ont la capacité de devenir "des partenaires plus  engagés"."Je souhaite que l'Algérie en décide ainsi. Nous avons la capacité de  devenir des partenaires plus engagés. Je peux vous dire que c'est la volonté  des deux gouvernements d'aller dans cette direction", a-t-il déclaré au cours  d'un  entretien  avec son homologue algérien Abdelmalek  Sellal  à la cimenterie de Lafarge d’Oggaz. Le Premier ministre français a estimé que l'Algérie devrait développer  des investissements en France, affirmant que son pays partageait avec l'Algérie  le concept d'un partenariat basé sur la co-localisation qui consiste à encourager  des entreprises françaises à s'installer, tout en préservant leurs activités  en France.  Il a cité à ce titre le projet Renault en Algérie comme un nouveau modèle  de coopération basée sur la co-localisation que les deux pays veulent élargir  aux autres secteurs.   M. Ayrault a souligné, à ce propos, que la déclaration d'Alger signée  en décembre 2012 par les présidents Abdelaziz Bouteflika et François Hollande  a créé une nouvelle dynamique de coopération entre les deux pays. "Les relations de confiance tissées depuis un an, nous permettent d'ouvrir  dans un climat apaisé de nouvelles perspectives pour un partenariat qui  soit à la fois ambitieux, d'égal à égal et qui soit surtout à la hauteur des  liens qui unissent nos deux pays et nos deux peuples", a-t-il indiqué.  De son côté, M. Sellal  a fait savoir que la première réunion du comité  intergouvernemental de haut niveau a permis d'évaluer l'ensemble de la coopération  bilatérale et les projets en partenariat qui devraient être mis en œuvre."Aujourd'hui on peut franchement dire qu'on a très bien avancé (...)  pour renforcer la coopération entre les deux pays", a enchaîné M. Sellal lors cette visite de coopération.

Medjadji. H
Mardi 17 Décembre 2013 - 16:49
Lu 624 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+