REFLEXION

POUR QUAND L’APPLICATION DES LOIS ? : Des handicapés réclament leurs droits à Mostaganem

Il a été constaté qu’à travers l’ensemble de la wilaya de Mostaganem certaines lois ne sont pas appliquées. A titre d’exemple, la loi relative à la prise en charge des personnes handicapées votée puis complétée en 2006 par un décret exécutif fixant les modalités d’accessibilité à l’environnement physique, social, économique et culturel, ne semble susciter en aucune manière l’attention des responsables concernés.



En 2008, ce décret avait été  renforcé par un arrêté ministériel  fixant  les modalités d’action de la commission d’accessibilité. Les textes existent donc même si leur application sur le terrain reste à consolider et à vulgariser sur l’ensemble du territoire national notamment les articles 2,3 et  4 qui stipulent que les dispositions architecturales et aménagements des  bâtiments et lieux publics doivent répondre à des critères et aux normes techniques qui doivent les rendre accessibles aux personnes handicapées et à ceux présentant une mobilité réduite et qui circulent dans des fauteuils roulants, leur permettant ainsi d’y accéder et de bénéficier de toutes les prestations offertes. A cet effet, les édifices abritant les institutions, les administrations, les établissements et services publics, les locaux à usage d’habitation, doivent être adaptés à la circulation et à la mobilité des personnes handicapées, de même que les trottoirs et rampes  d’escaliers doivent être conçus de manière à faciliter le déplacement sans risques pour cette catégorie de personnes.  Notons qu’en dépit de cette batterie de mesures, les handicapés dans la wilaya  de Mostaganem se disent lésés par rapport à leurs concitoyens d’autres régions du pays.  Face à cette situation, plusieurs  d’entre eux ont manifesté leur colère quant à l’absence de l’application du décret exécutif précité à travers leur wilaya. Ces derniers interpellent par le biais de notre journal les divers départements  gouvernementaux,  les collectivités et autres organisations pour qu’ils doivent accorder leurs violons pour assurer le suivi, le contrôle et l’évaluation des engagements relatifs à l’accessibilité des handicapés en général.

Tayeb Bey Aek
Samedi 14 Décembre 2013 - 16:59
Lu 127 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+