REFLEXION

POUR PRESERVER LEUR ESPACE DE VIE : Les habitants de la cité Panorama interpellent les pouvoirs publics



Dans une lettre adressée à Mme le Wali de Mostaganem, dont la rédaction du journal détient une copie, les habitants de la cité Panorama, expriment leur indignation et leur amertume quant à la dégradation continue de l’aspect architectural du site. En effet, ce qui est navrant voire désolant pour le collectif des habitants, c’est de voir leur cité pourtant récemment inaugurée, perdre de son charme par des opérations de transformations illégales effectuées par certains particuliers au su et vu de tous, sans que personne ne daigne mettre un holà à cette destruction programmée de la cité. Selon les auteurs de la lettre, des travaux de transformation sont engagés sans aucune autorisation préalable des services de l’urbanisme, ils sont effectués dans l’impunité la plus totale sans que les services concernés à l’image de l4OPGI, la Duch, l’APC, la daïra ou encore la Dlep, n’ont bougé le petit doigt pour arrêter cette hémorragie provoquée par des irresponsables. Ce laxisme de la puissance publique est perçu comme un consentement de la part des auteurs de ces travaux illégaux, ce qui complique encore la situation qui, au stade actuel des choses, s’achemine vers la dérive en bafouant les lois de la République. Cet état de fait a conduit non seulement à violer la loi, mais aussi permettre à chaque indu d’accaparer des espaces qui ne lui reviennent pas de droit et en faire ce qu’il voudra. A titre illustratif, les auteurs de la lettre cite, la transformation des balcons en fenêtres avec démolition des murs de séparation, construction illicite de baraques, réalisation de toitures et ceintures de clôture en parpaings suivie par des ouvertures murales donnant accès à ces dépendances situées des locaux commerciaux. Des conduites d’évacuation des eaux usées visiblement accrochés à l’extérieur des murs de l’immeuble limitrophe à la route ( Centre-ville à Tigditt) ainsi que sous les trottoirs des 80 logts. Des espaces sont squattés au niveau du rez-de-chaussée des 80 logts en face du mur de soutènement réalisé tout récemment. Des trottoirs squattés et transformés en pentes à béton pour servir d’accès aux locaux commerciaux et à des garages pour véhicules. L’exercice du métier de mécanicien au sein de la cité sans aucune autorisation. Détournement de l’usage des locaux commerciaux pour servir de toits d’habitations par des infortunés. C’est à travers cette requête transmise à la première responsable de la wilaya, que les citoyens de la cité Panorama comptent attirer l’attention des pouvoirs publics sur ce qui se fait pour porter atteinte à l’image de marque de la cité et son environnement immédiat qui reste l’un des plus endroits de la ville. Ces habitants veulent à tout prix préserver leur espace de vie des intrusions et des transformations malsaines qui n’ont rien à voir avec l’esthétique d’autant plus qu’elles se font en violation de la loi. Les habitant espèrent que les responsables interviennent dans les meilleurs délais possibles, avant que toute la cité ne soit la proie à d’autres genres de spéculateurs.

Hocine
Mardi 24 Août 2010 - 13:19
Lu 707 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+