REFLEXION

POUR OCCUPATION ILLEGALE DE CAVES D’IMMEUBLE A ORAN : L’OPGI este en justice plusieurs ménages !

On a appris, selon des sources concordantes qu’une large campagne d’assainissement a été lancée par l’OPGI, en vue de déloger les occupants des caves, et dont les rapports récents révélés par les services de l'Office de la Promotion et de la gestion de biens immobiliers à Oran font état d’environ 100 affaires à traiter par le tribunal territorialement compétent.



Dans ce contexte,  et pour arbitrage concernant l'occupation des caves à Oran, il a été rendu 5 décisions de Justice définitives à l’encontre des familles en vue de libérer les caves de bâtiments dans deux sites à Hai USTO appartenant à la cité  1245 logements et d’autres à la cité 1500 logements à l’USTO. Notons que la plupart de leurs caves ont été transformées en lieu d’habitation par des personnes étrangères qui ont profité de l'occasion pour occuper  illégalement ces caves qui sont la propriété exclusive des résidents des bâtiments concernés. D’autre part, les mêmes sources ont révélé qu'il a été procédé au recensement dans un inventaire complet et détaillé de toutes les caves au niveau des sous-sols appartenant à l'Office de la Promotion et de  gestion de biens immobiliers au niveau de tout le territoire de la wilaya d’Oran, à travers le lancement d’une campagne d’ inventaire et ce dans le cadre des procédures administratives et des statistiques. Il est utile de signaler que ces caves sont devenues un ‘’refuge’’ pour certains ‘’squatteurs’’ à la lumière de la suffocante crise du logement qui sévit. Il est constaté de visu qu’après la construction d’habitations de fortunes  et baraquements qui se sont propagés comme des champignons, la wilaya d'Oran offre  une image hideuse et un spectacle désolant  pour cette  ville métropolitaine. Aujourd’hui, on assiste à un autre phénomène qui vient occuper l’actualité, celui de l’occupation des caves des sous-sols par des étrangers dans des bâtiments des différentes cités. Devant cet état de  fait qui a pris de l’ampleur, il a été procédé dernièrement à l’expulsion de quatre familles, suite à une décision de justice pour occupation illégale des caves à la cité des ‘’1500 logements à l’Usto’’. Selon les mêmes sources, l'information rapporte que la loi sera appliquée dans toute sa rigueur, et ce conformément au décret exécutif 83/666 qui stipule que la majeure partie des caves sont la propriété commune des habitants de l'immeuble, selon leur nature juridique et non pour le logement ou l'occupation illégale d'espaces qui sont une propriété publique.

Touffik
Mardi 31 Mars 2015 - 17:12
Lu 504 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+