REFLEXION

POUR MIEUX LUTTER CONTRE LES INTOXICATIONS ALIMENTAIRES : Des brigades mobiles dans les communes balnéaires



Le dispositif de contrôle des établissements à caractère alimentaire dans les communes balnéaires sera renforcé à l’approche de la saison estivale pour mieux lutter contre les intoxications alimentaires provoquées par la commercialisation de produits avariés. Une soixantaine de brigades mobiles (120 agents) sera chargée de sillonner les communes balnéaires pour le contrôle des commerces et des établissements touristiques durant la saison estivale du 1er juin à fin septembre 2013. La moitié des effectifs sera affectée aux communes d’Aïn El Türck, Bousfer, El Ançor et Aïn El Kerma afin d’assurer de meilleures conditions d’accueil aux estivants. Les inspections viseront notamment les commerces alimentaires servant directement des aliments aux consommateurs.
Ces contrôles s’effectueront par des enquêtes inopinées dans les différents commerces avec une prédominance des contrôles de restaurants (risques plus importants) ou par l’instruction des plaintes de consommateurs ou de riverains. Les équipes volantes peuvent, en cas de constatations graves, prendre toutes les mesures administratives pour faire cesser l’activité des contrevenants. Les commerces épinglés pour manque d’hygiène feront l’objet d’une fermeture systématique. Les arrêtés de fermeture seront signés et exécutés le même jour pour prévenir les risques d’intoxications alimentaires. Ce renforcement des contrôles a été décidé suite à la hausse du nombre des cas d’intoxications enregistrés durant la saison estivale 2012.Les services sanitaires avaient recensé une centaine de cas graves qui avaient nécessité une hospitalisation dans les communes de la Corniche oranaise. Le tiers des cas recensés par les
services sanitaires concernait des enfants. Le nombre des cas recensés, reste toutefois loin de la réalité du terrain. Une bonne partie des victimes des intoxications alimentaires n’est pas prise en charge par les structures sanitaires. Ces victimes inconnues recourent à l’automédication ou consultent un médecin privé. Parmi les causes de cette hausse des intoxications, c’est que les services concernés par le contrôle de la direction du Commerce, semblent dépassés par la progression du commerce informel durant la saison estivale sur les plages. Les vendeurs ambulants de beignets, de boissons et autres aliments ne sont soumis à aucun contrôle dans les plages. Ces commerçants clandestins, qui proposent des aliments confectionnés dans les maisons, ne sont nullement inquiétés par les services de contrôle.             

Medjadji H
Mardi 5 Mars 2013 - 08:56
Lu 331 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+