REFLEXION

POUR LE DEVELOPPEMENT RURAL ET L'AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE DES CITOYENS : 63 millions d'euros injectés par le fonds algéro-européen

D’après le quotidien La Nouvelle République, la première convention d’un partenariat entre l’Union Européenne et l’Algérie porte sur un montant de 20 millions d’euros, avec une contribution de l'Algérie de 10 millions d'euros, concernant le secteur de l'agriculture et du développement rural, alors que l’accord, dont le montant est de 43,4 millions d'euros et à laquelle l'Algérie contribue avec 23,4 millions d'euros, concerne le secteur de la solidarité nationale et de la famille. La convention est entrée en vigueur au courant de cette année 2014



Il s'agit, selon la même source, de la cinquième convention signée dans le cadre du programme européen pour le développement agricole et rural après les quatre autres conventions entrées en vigueur en 2014. Les deux conventions de partenariat d'un montant global de plus de 63 millions d'euros visent le développement rural et l'amélioration des conditions de vie des citoyens dans dix wilayas du pays. Les deux conventions, dont la mise en œuvre s'étalera sur quatre ans, ont été signées entre les secrétariats généraux des ministères de l'Agriculture et de la Solidarité nationale et la direction générale de la coopération avec l'Union Européenne au ministère des Affaires étrangères, d'une part, et la direction générale de la coopération pour le développement de l'UE, d'autre part. Ces deux conventions dont la mise en œuvre est prévue début janvier prochain, concernent dix wilayas pilotes. Les wilayas retenues sont Laghouat, Aïn Témouchent, Tlemcen et Sétif pour le secteur de l'agriculture et Saïda, Tiaret, Tissemsilt, Aïn Defla, Chlef et Médéa pour le secteur de la solidarité nationale. Les deux conventions devraient être élargies à d'autres wilayas. Selon le directeur général des études au Ministère de l'Agriculture, Idir Bayes, la convention signée avec l'UE vise notamment le développement des capacités des opérateurs locaux et l'amélioration de la qualité des produits agricoles à travers des projets ayant pour objectif l'amélioration de la commercialisation des produits agricoles. Pour sa part, le secrétaire général du ministère de la Solidarité nationale et de la Famille, Belkacem Aït Saadi, a indiqué que le projet prévu dans le cadre de la convention signée avec l'UE devrait permettre l'accompagnement du programme du gouvernement de lutte contre la pauvreté et la marginalisation en assurant la formation aux catégories vulnérables. Le fait d'associer plusieurs secteurs dans la réalisation des projets de développements sociaux est «très important».

Salim
Mercredi 24 Décembre 2014 - 18:03
Lu 294 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+