REFLEXION

POUR LE DETOURNEMENT D’UNE MINEURE : Un individu risque 18 mois de prison ferme



Le procureur de la République près le tribunal correctionnel d’Oran a requis, hier, une peine de 18 mois de prison ferme à l’encontre d’un individu âgé d’une vingtaine d’années poursuivi pour détournement de mineur. Les faits de cette affaire remonte à la semaine dernière quand une femme s’est rapprochée des services de police de la 16 éme sûreté urbaine au boulevard Front de Mer pour déposer plainte contre le mis en cause. Elle avait déclaré que ce dernier avait détourné sa fille âgée de moins de 16 ans qui avait passé la nuit avec lui au domicile de ses parents. Quand les policiers se sont déplacés  au  dit domicile, la fille était déjà partie et le jeune fut arrêté. Depuis le début de cette affaire, le mis en cause n’a pas nié les faits en expliquant qu’il entretenait une relation amoureuse avec la jeune fille et qu’il avait demandé sa main au mariage mais les parents de celle-ci avaient refusé. Il a déclaré que c’est la victime qui l’a contactée par téléphone le jour des faits et elle l’a informée qu’elle  avait quitté son domicile et qu’elle ne voulait plus rentrer chez elle. Ils se sont rencontrés ensuite il l’a ramené chez lui où elle a passé la nuit avec sa famille. Le prévenu avait assuré qu’il n’a pas touché la victime. Cette dernière a appuyé les déclarations de son amoureux. Le verdict sera prononcé la semaine prochaine.                     

Medjadji H.
Dimanche 17 Août 2014 - 17:44
Lu 132 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+