REFLEXION

POUR LA SECURITE DES PLAGE DU LITTORAL A ORAN : Rendre plus efficace le plan « Delphine »

Cette saison estivale encore et pour la dixième année consécutive le plan « Delphine) a été lancé à Oran. Dans ce sillage, à l’instar des autres wilayas côtières, la gendarmerie nationale a redéployé un effectif sur le littoral de la capitale de l’ouest où 33 plages



POUR LA SECURITE DES PLAGE DU LITTORAL A ORAN : Rendre plus efficace le plan « Delphine »
Réparties sur 11 communes côtières bénéficieront de ce dispositif des plages qui accueillent chaque année entre 6 et 7 millions d’estivants. Ce mécanisme qui a déjà fait ses preuves vise à garantir la tranquillité et la quiétude des estivants, la sécurisation de l’environnement et des voies de communication. Pour que les conditions idoines nécessaires au bon déroulement de la saison estivale soient réunies, le plan « Delphine » se veut un dispositif beaucoup plus préventif que répressif. Le mécanisme mis en place vise essentiellement à lutter contre les agressions et les incivilités sur la voie publique, les lieux de loisirs et de regroupements des familles en ce sens « la surveillance générale » occupera un axe propriétaire par des actions préventives de proximité des contacts avec la population et les estivants en lui portant aide et assistance en cas de besoin ainsi que la préservation de l’ordre public. Les gendarmes auront à assurer des actions de proximité en mettant avant le travail en profondeur par le déploiement des brigades cynophiles, d’escadron et de sécuritaire routière et d’intervention (SSI et ESR) de brigades chargées de la protection de l’environnement et de l’hygiène générale. Un dispositif qui a permis depuis sa mise en place en 2001 de réduire la criminalité au niveau des sites touristiques notamment les vols à la tire, l’atteinte à la pudeur, le vols d’accessoires de véhicules et d’autres délits. Il y a lieu de noter qu’au niveau national quelque 40.000 képis verts ont été déployés pour sécuriser les axes routiers, les plages, les lieux de détente et tous les espaces de détente relevant de la compétence de la gendarmerie nationale. Pour cette saison les unités de la marée chaussée (la gendarmerie d’autrefois) auront la charge de sécuriser 275 plages réparties sur 14 wilayas côtières soit un taux de 77% du nombre des plages autorisées à la baignade. Le reste soit 23% sont des stations balnéaires relevant d’une autre compétence sécuritaire.

N. Bentifour
Lundi 7 Juin 2010 - 10:28
Lu 470 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+