REFLEXION

POUR LA PRESERVATION DE L’ENVIRONNEMENT : Cinq schémas directeurs pour embellir El-Bahia

Assurer une gestion efficace des déchets qu’ils soient ménagers, industriels, hospitaliers au d’abattage, protéger le littoral et arriver enfin à mieux gérer les espaces verts, voilà de gros chantiers que la direction de l’environnement de la ville de Imam El Houari prend à cœur de mener jusqu’au bout pour donner à la capitale de l’ouest une meilleur apparence et préserver l’environnement de toute les agressions que la négligence peut lui faire subir.



POUR LA PRESERVATION DE L’ENVIRONNEMENT : Cinq schémas directeurs pour embellir El-Bahia
Oran ne pouvait pas demeurer en reste et faire comme si elle n’était pas concernée comme les autres métropoles du monde par toutes les menaces qui guettent son environnement. En fait, plus l’urbanisation prend du terrain et plus les agressions se font plus nettes et surtout plus variées. Cette nécessité d’entamer des actions préventives et d’autres plutôt « réparatrices » s’est imposée d’elle même. En effet, la deuxième ville du pays avec la croissance démographique importante est devenue plus peuplée, moins propre et offre une image hideuse et donc moins agréable à vivre. Des ordures qui jonchent les ruelles et parfois même les grandes artères, des morceaux de terre et des déblais qui s’entassent un peu partout. Voilà des images qui s’offrent instantanément à celui qui visite El Bahia Wahran aux mille charmes qui, il faut en convenir, ne sont pas du tout belles à voir. Les pouvoirs publics ont pris toute la mesure de la situation et n’ont pas manqué, selon le wali d’Oran, d’imaginer des solutions adéquates pour chaque nouveau problème qui résulte de l’urbanisation chaque jour présent. Les décharges sauvages qui poussent un peu partout nous mettent devant une évidence. La gestion de nos déchets ménagers et autres n’est pas au point. C’est à partir de ce constat que le département de l’environnement a mis en place une politique nationale de gestion des déchets depuis 2011, un vaste programme qui engobe la collecte, le transport, l’installation et le traitement est déjà lancé. En même temps, cinq grandes études sont entreprises, nous dira M. Chikhaoui, directeur de l’environnement de la wilaya d’Oran. Il s’agit de schémas directeurs pour la gestion des déchets spéciaux dangereux autrement dit industriels, les déchets hospitaliers, les déchets d’abattage et enfin l’éradication des déchardes sauvages. Un travail monumental en perspective car beaucoup de choses doivent être et se faire dans un domaine qui a depuis longtemps posé problème de grandeur nature pour les pouvoirs publics.

N.Bentifour
Vendredi 20 Mai 2011 - 11:45
Lu 497 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+