REFLEXION

POUR LA PREMIERE FOIS DEPUIS 1956 : Ultimatum Turc à ‘’Israël’’



POUR LA PREMIERE FOIS DEPUIS 1956 : Ultimatum Turc à ‘’Israël’’
Pour la première fois dans l’histoire de la guerre Arabe contre les sionistes et depuis l’ultimatum soviétique de Kroutchev donné aux troupes des alliés du sionisme qui avaient tenté d’envahir l’Egypte en 1956.Un pays musulman sort de toutes les réserves fabriquées, condamne l’Etat Hébreux et lui donne un ultimatum jugé par les Nations Unis de très sévère.Un Diplomate français n’a pas caché son opinion sortant de toute réserve diplomatique a déclaré : « On devrait s’attendre .à cette position turc. C’est le résultat d’avoir refusé à la Turquie son adhésion à l’Union Européenne »La Turquie par la voie de son ministre des Affaires Etrangères a donné un Ultimatum à « Israël’’ jusqu’à Mercredi 21 heures de Libérer les participants de la flotte de solidarité et de la pais, de libérer les navires piratés, de dédommager les dommages morales et matériels, de permettre et accepter une enquête indépendante sur ses crimes, et de s’engager à exécuter toute sentences et jugements.Sur le point juridique, aucun pays arabe, n’a le pouvoir ou un droit quelconque d’agir contre « Israël », tous les pays arabes ayant participés dans les deux guerres de 1967 et 1973, considérés par l’ONU comme des pays agresseurs. C’est le mobil et les raisons du silence des dirigeants arabes. Ils ne peuvent agir, seuls les peuples devront changer le cour de l’histoire.Les deux guerres de 1967 et 1973 étaient inutilement déclanchées par les pays arabes, qui au lieu de libérer toute la Palestine ils avaient perdus encore du terrain. Toutes ces dizaines de milliers de morts pour RIEN ! Du moment que tous les dirigeants arabes à leur tête l’Arabie Saoudite ne se sont pas arrêtés de s’engager à présenter à leur ennemi l’initiative de Paix contre la libération des terres occupées en 1967. C’est l’humiliation des dirigeants arabes à leurs peuples. Ils devront quitter le pouvoir, ils n’étaient jamais à la hauteur d’une quelconque guerre contre un ennemi que nous ne nous pouvons jamais le comparaître à HITLER, ce dernier était un vrai homme de guerre et plus humaniste que les dirigeants sionistes.L’Occasion nous a été donné en 1999 lors d’une rencontre avec les médias en France, l’ancien Ambassadeur « Israélien » Yahuda Ben Yassar, nous a fait une confidence, qu’il serait très heureux qu’il soit le premier Ambassadeur « d’Israël » en Algérie, en ajoutant que l’Algérie devrait être un pays réconciliateur entre Israël et l’Autorité Palestinienne, Syrienne et Libanaise. L’ambassadeur termina par une phrase importante. L’Algérie est un pays que nous prenons très au sérieux, il a son mot à dire et les Algériens dans la Politique et la Guerre ne sont pas des hypocrites. Dans sa déclaration il nous a révélé que l’armée de Tsahal compte beaucoup de généraux musulmans. Quatre généraux déjà engagés dans les batailles.Aujourd’hui aussi ‘’Israël’’ a envoyé un message codé à Alger, à travers les députés. « Nous cherchons la paix avec l’Algérie et nous somme disposés à toutes rencontre directe »Aujourd’hui, devant ce tournant de l’histoire ‘’Israël’’ n’est plus « victime » mais un agresseur criminel de guerre et de paix, et toutes les actions des combattants qui frapperont Les intérêts « Israéliens » dans le monde seront jugés – pour une cause juste et légale.

A. Ben Brik
Dimanche 6 Juin 2010 - 10:27
Lu 589 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+