REFLEXION

POUR HOMICIDE VOLONTAIRE AVEC PREMEDITATION ET VOL A MOSTAGANEM : Un ex-policier condamné à la perpétuité

Dans son audience du 29/01/2013, le tribunal criminel de Mostaganem a condamné un ex-policier, âgé de 41 ans et un individu âgé de 36 ans respectivement à la perpétuité et à 5 ans de réclusion criminelle pour homicide volontaire avec préméditation et vol.



POUR HOMICIDE VOLONTAIRE AVEC PREMEDITATION ET VOL A MOSTAGANEM : Un ex-policier condamné à la perpétuité
Les faits de cette affaire remontent au 24 mai 2012 quand le policier avait échafaudé un plan deux jours avant son acte, où il avait contacté par téléphone portable le deuxième mis en cause, l’informant que le 26 mai il allait ramener une voiture vers 11 heures. Le 26 mai 2012, il a mis son plan en action, il alla vers un taxieur clandestin, âgé de 41 ans,  pour se rendre à Sidi Khettab se faire exorciser (Roukia) par un Taleb, sur le chemin de retour, il demanda  au taxieur de garer sa voiture (Accent) à la lisière d’une forêt surnommée Point-Zéro à la commune de Oued El Kheir, ils firent quelques pas question de se dégourdir les jambes quand soudain le policier sortit de son ceinturon une arme à feu (7/65) et tira deux balles blessant sa victime, et les quatre autres soit disant qu’il avait vu un géant tenant dans sa main une épée et  qui se dirigeait vers lui.  Le policier d’après un médecin expert qui le soignait pendant des années pour des troubles psychiques, voyait des images bizarres se défiler dans sa tête et des hallucinations. L’auteur du crime prit alors le portable du taxieur qui rendit aussitôt l’âme, les pieds nus et grimpa dans la voiture et se rendit vers son complice qui l’attendait comme convenu, à 22 heures à Ain-Tèdelès avec un  sang-froid impressionnant comme si rien ne s’était passé, il lui donna les clefs et la voiture pour la vendre le lendemain du crime,  et c’est vers le stade « OPOW »,  souk des voitures qu’il avait garé  la voiture volée en attendant son acquéreur, le prix  de 15 millions de centimes mais sans papiers. Deux jours après le drame, un bucheron qui passait au niveau de la forêt Point-Zero, avait remarqué la dépouille mortelle de la victime, il alla aussitôt vers la brigade de gendarmerie qui l’a identifié. Après une enquête, et suite au portable que le frère du défunt avait reconnu, les deux malfaiteurs furent aussitôt identifiés et arrêtés. Le procureur de la République, dans son réquisitoire a demandé la peine capitale pour le policier et 20 ans pour son complice, assortis d’une amende de 100millions de centimes.              

MAR
Jeudi 31 Janvier 2013 - 00:00
Lu 732 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+