REFLEXION

POUR FALSIFICATION ET DILAPIDATION DE DENIERS PUBLICS : Trois ans de prison contre l’ex maire de Skikda

Pour dilapidation de deniers publics, trafic d’influence et passation de contrats non conformes à la réglementation en vigueur, le procureur de la République, près le tribunal de première instance d’Azzaba, a requis, avant-hier à une heure très tardive dans la nuit, 3 ans de prison ferme à l’encontre de l’ex- maire de Skikda.



POUR FALSIFICATION ET DILAPIDATION DE DENIERS PUBLICS : Trois ans de prison contre l’ex maire de Skikda
Le mis en cause répondant aux initiales de K.D est un membre de l’instance exécutive, possède une entreprise et ancien militaire en retraite. Ce dernier croule actuellement derrière les barreaux pour purger une peine de 6 ans de prison ferme qui lui a été infligée par le même tribunal auparavant. La genèse de cette affaire criminelle remonte à 2007, lorsqu’un entrepreneur avait bénéficié d’un marché pour la construction de 384 logements ruraux dans la région de Larbi Ben Mhidi. A la grande surprise des services de gendarmerie qui ont remarqué dans les lieux du projet de grands camions chargés de sable se dirigeaient vers des lieux inconnus dans des heures très tardives, et par moment vers l’aube, ce qui n’était pas catholique pour le commun des mortels. Attirant beaucoup de doute, ces camions ont été surveillés par les gendarmes qui ont découvert le pot aux roses, en effet ces camions n’étaient pas chargés de remblais comme préconisé, mais bel et bien de sable qui terminait sa course vers d’autres personnes. L’ex maire de Skikda, principal accusé, avait déclaré avoir appliqué la règlementation en vigueur pour ce genre de situation en rejetant toute inculpation d’avoir outrepassé ses prérogatives. Quant aux autres inculpés ont complètement nié les faits qui leur ont été reprochés. Le représentant du ministère publics a insisté dans son réquisitoire sur la gravité des faits qui consistent à la dilapidation sans retenus ni conscience des deniers publics. Ce magistrat a mis l’accent sur la précédente condamnation du maire qui fut arrêté pour les mêmes griefs, ce qui dénote les grands cafouillages qui règnent dans cette commune durant le premier mandat du maire inculpé. Après un long réquisitoire, le représentant du ministère public requis 3 ans de prison ferme à l’encontre de l’ex P/APC de Skikda, 47 ans, d’obédience Islah. La même peine sera infligée à L.A membre au conseil exécutif, Y.R un entrepreneur, et Y.M un militaire de retraite. Le tribunal a laissé en délibéré le verdict pour le 4 avril prochain.

Raffik
Mercredi 31 Mars 2010 - 11:40
Lu 272 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+