REFLEXION

POUR DETENTION DE 7 KG DE KIF : De lourdes peines requises contre les inculpés



POUR DETENTION DE 7 KG DE KIF : De lourdes peines requises contre les inculpés
Le représentant du ministère public, près la Cour d’appel d’Oran, a requis avant-hier de lourdes peines à l’encontre de 7 inculpés poursuivis pour constitution d’un réseau spécialisé dans le trafic de drogue. Les mis en cause ont été reconnus coupables par le tribunal correctionnel d’Oran pour détention et commercialisation de drogue, lequel avait prononcé une peine de 10 ans de réclusion criminelle à l’encontre de MS et KB et 8 ans de prison ferme à l’encontre de MA, JK, AM. Par contre, un non-lieu a été prononcé en faveur de R.N. Les faits de cette affaire remontent à la date du 17 janvier 2010, lorsque les éléments de la brigade de lutte contre les stupéfiants relevant du SWPJ avaient reçu des informations faisant état de l’existence d’un réseau constitué d’un groupe d’individus spécialisé dans la détention et la commercialisation de drogue à travers le territoire national et plus particulièrement dans les wilayas d’Oran et de Constantine. C’est ainsi qu’une souricière a été tendue aux malfaiteurs à la cité « Yaghmoracen » qui étaient sur le point de faire écouler une quantité de 7 kg de kif traité. L’opération de guet a permis l’arrestation des suspects dont le principal instigateur, le dénommé MS, considéré comme le cerveau de la bande. Suite à des investigations très poussées, il a été établi que le dénommé MS avait donné l’ordre à AM de briguer un acquéreur pour l’achat de cette quantité de drogue, ce dernier s’est tout de suite mis en relation avec le reste des inculpés en vue de bien préparer la transaction. Pour ce faire, le groupe a contacté le dénommé MA qui réside à Constantine en vue de procéder à la finalisation du contrat de vente pour la quantité de 7 kg de kif traité contre une somme d’argent de 20 millions de centimes. Après avoir avalisé leur contrat, l’acheteur lui-même s’est déplacé à Oran pour récupérer la marchandise qui a été transportée par les dénommés JK et AM à bord d’une voiture de marque Renault «Cli » appartenant à R.R un clandestin de métier. Epiés de très près, les trafiquants échouent à leur opération et se font arrêter en flagrant délit par les services de police qui ont saisi la drogue qui était dissimulée à l’intérieur du véhicule. Après leur arrestation, les malfrats auditionnés, le principal suspect, ce dernier a déclaré que la drogue lui a été remise par un pécheur qu’il avait rencontré au port d’Oran en échange d’une somme de 18 000 DA seulement, du fait que la marchandise n’était pas de très bonne qualité. Aussi, les mêmes aveux ont dégoutté de la bouche de l’acheteur résidant à Constantine qui a reconnu les faits. Par contre, RR a rejeté implicitement les accusations qui lui ont été reprochées en déclarant devant le tribunal n’avoir aucune relation ni de près, ni de loin avec cette affaire criminelle, mais seulement son rôle s’est limité à transporter les dénommés SM et BK à la cité « Yaghmoracen » en tant que clandestin et propriétaire du véhicule et sans la moindre connaissance de la présence de la drogue. Quant au reste du groupe, chacun a rejeté les faits qui lui ont été reprochés malgré les aveux du principal accusé. Le procureur général, dans un sévère réquisitoire, a mis l’accent sur la culpabilité incontestable de tous les mis en cause dans cette affaire qui ne peut être que pernicieuse pour la société toute entière et requis une peine exemplaire à leur encontre.

Raffik
Lundi 2 Août 2010 - 11:10
Lu 321 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+