REFLEXION

POUR CONTRER L’INFILTRATION DES TERRORISTES : L’ANP se dote de 100 tours de contrôle équipées de caméras



Les unités de l'Armée Nationale Populaire, auraient lancé avant-hier, une opération militaire où il a été utilisé des chars et des hélicoptères contre les bastions de terroristes, croit-on savoir de sources sécuritaires. Il y a quelques semaines à travers des passages frontaliers secrets avec la République de Tunisie, des terroristes se seraient infiltrés, selon une source bien informée rapportée par le journal arabophone «El Bilad». Cette large opération « (militaire) », aurait été lancée sur les hauteurs de la chaine montagneuse de « Béni Salah » dans la wilaya d'El Tarf au moyen  de chars et d’ hélicoptères militaires en passant par les forêts de Souk- Ahras, Guelma,  Tébessa et El Oued selon la même source." Cette opération a été exécutée conjointement par les services de sécurité à l'extrême Est de l'Algérie,  avec un bombardement intense mené par l'artillerie de l'armée tunisienne sur les monts de « Chaambi » dans la wilaya de « Kasserine » au centre-ouest de la Tunisie, après le suivi des mouvements de certains éléments armés dans la montagne. La source a ajouté que les conseillers à la sécurité dans les wilayas algérienne de Tébessa,  El Tarf, Guelma, Souk Ahras, Oum Bouaghi, Khenchela, et El Oued, ont préparé  des réunions de coordination entre organes de contrôle des frontières afin d'éviter la possibilité d'infiltration d’hommes armés sur le territoire national. Le commandant de la cinquième région militaire aurait chargé,  le poste avancé spécialisé dans la lutte contre le terrorisme, au Mont « Boudokhan », situé dans la wilaya de Khenchela pour mener la stratégie de sécurité pour faire face à toute défaillance sécuritaire à la frontière algérienne avec la Tunisie, où il été placé plus de 9000 éléments des différentes forces conjointes sur une distance de près de 460 Km, linéaire, du triangle frontalier tunisien entre Tébessa et Oued Souf à l'extrême Nord de la wilaya de Souk Ahras et El Tarf selon la même source qui a souligné que les forces sur le terrain du  Front de l'Est relevant des unités de l'armée nationale et de la gendarmerie nationale algérienne se sont renforcées par plus de 100 tours de contrôle dotées de caméras sophistiquées dont  chacune d’elles peut couvrir une distance d'environ 5 km pour surveiller les mouvements suspects de la mafia de la contrebande, et les tentatives d'infiltration  d'éléments terroristes, notamment par les sentiers boiseux et montagneux, très dangereux.  Ces troupes en attente, sont très disposées à faire face à toute situation d'urgence ou tentative de violation de la frontière par des éléments armés actifs dans les rangs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique. Selon les informations rapportées par le journal cité supra, le commandement de l'Armée populaire nationale aurait donné son feu vert aux deux régions militaires, la cinquième et sixième, ainsi que des instructions pour le déploiement de plus de forces terrestres et aériennes dans les nouvelles régions de menace, à la lumière de la crise enregistrée sur la frontière avec la Tunisie et la Libye, une situation qui a incité le président tunisien, d'imposer une zone tampon militaire le long de la frontière de la Tunisie pour neutraliser la menace terroriste venant du Mont « Chaambi ». Le commandement de l'armée a éliminé dans un proche passé, en deux opérations séparées, 11 terroristes de nationalités,  tunisiennes, algériennes et libyennes qui se sont infiltrés depuis les hauteurs du mont « Chaambi » à bord de voitures à quatre roues motrices.               

Touffik
Dimanche 16 Février 2014 - 18:18
Lu 328 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+