REFLEXION

POUR COMBLER LES POSTES VACANTS A ORAN : Recrutement plus de 8 114 agents d’administration avant le 10 juin



Le wali d’Oran vient d’instruire  les responsables  concernés par le recrutement des postes vacants au niveau de l’ensemble des administrations locales  pour prendre des mesures  d’efficacité  et de transparence ainsi que la mise en œuvre des instructions gouvernementales donnant priorité aux jeunes du DAIP et du filet social dans l'occupation des postes vacants au sein des administrations publiques. L'idée-force de ce nouveau mécanisme permet  d’impliquer les nouveaux  recrus dans ce cadre pour  le suivi du processus. Ainsi, les «pré-employés» de ces dispositifs auront non seulement un «droit de regard» sur la mise en application par les organismes publics de la directive du Premier ministère dont ils sont les premiers intéressés, mais seront également «les yeux et les oreilles» du premier responsable de la wilaya à travers les 26 communes. En d'autres termes, le wali s'est fait un devoir d'informer, de manière régulière et directe, cette frange de citoyens sur l'évolution du processus de recrutement dans le cadre des postes vacants à pourvoir, au titre de l'année 2013. Il a également pris pour engagement de donner suite à toute doléance formulée par ses interlocuteurs, qu'il s'agisse de la rectification d'une situation « incorrecte» dans le recrutement dans une telle ou telle administration, de la communication de renseignements sur des cas d'embauche bien précis, de la dénonciation de cas de passe-droit, pistonnage et autres détournements de postes budgétaires. L'acte de mise en place de ce mécanisme-une méthode expérimentée avec succès à Bechar au point où le Premier ministère s'en était inspiré non seulement au plan purement méthodique mais par rapport à l'esprit même de l'approche qui suggère que les personnels du pré-emploi et du filet social soient privilégiés dans le recrutement de la Fonction publique et même au-delà quand les conditions s'y prêtent- a eu lieu jeudi au siège de la wilaya à la faveur d'une réunion tenue par le wali avec cinq représentants de jeunes insérés dans le cadre des formules de pré-emploi de DAIP et de la DAS. Signe de l'intérêt accordé par le détenteur de l'autorité de l'Etat à l'échelle de la wilaya ainsi que du caractère «officiel» que revêtait cette rencontre, sanctionnée par un procès-verbal, le wali y avait convoqué le secrétaire général de la wilaya, l'inspectrice de la Fonction publique de la wilaya, le directeur de l'Emploi ainsi que les directeurs locaux des différents dispositifs  relevant de la direction  de la formation et de  l’emploi.

Medjadji H.
Dimanche 16 Mars 2014 - 18:13
Lu 250 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+