REFLEXION

POUR CAUSE D’UTILITE PUBLIQUE : Les propriétaires de kiosques sommés d’évacuer les places du ‘’Maghreb’’ et ‘’Kahina’’

Les propriétaires de quatre kiosques qui activent dans le domaine de la vente de journaux et tabacs à la Place ‘’Maghreb’’, située à proximité du siège de la poste centrale, ont reçu un troisième avertissement en l’espace d’une année à travers lesquels, les services de la direction des activités économiques relevant de la commune d’Oran, leur demandent d’évacuer les stands dans le cadre de l'intérêt public, ce qui n'a pas été digéré par les propriétaires de ces kiosques.



Ces derniers ont été surpris de cette décision en soulignant qu'ils travaillent dans ces magasins qui sont considérés comme leur seule source de revenus depuis 1966, où ils louent ces magasins auprès des services de la commune d'Oran, qui a décidé subitement de les démolir  dans le cadre de projets pour la réalisation d'espaces verts. Le propriétaire d’un kiosque à la place « Maghreb » a déclaré  qu’il se nourrit de cette boutique depuis 1966, et qu’il avait été surpris par la réception d’un avertissement lui notifiant qu’il doit impérativement libérer le lieu au début de cette année, alors qu’il avait reçu un deuxième avertissement à la fin du mois de Juillet dernier, pour recevoir un troisième avertissement sous le n ° 1592/2015 lui ordonnant de quitter le kiosque,  l’interlocuteur a déclaré que les services concernés ne lui ont pas expliqué ni à ses collègues parmi les propriétaires de ces célèbres kiosques situés dans cette place, les raisons de l'évacuation, au moment où les responsables à la tête de ces services concernés refusent de les recevoir pour connaître les raisons de la décision d'évacuation soudaine, où les parties concernées se sont contentées seulement d'envoyer des avertissements, ce qui a déclenché un grand ressentiment parmi les propriétaires qui activent encore de façon normale à la place en face de la recette principale de la Poste à Oran, tandis que deux autres propriétaires de kiosques situés à la place « Kahina », située près de la Cathédrale, (bibliothèque communale) ont reçu les mêmes avertissements, mais ils ont refusé de répondre jusqu’à présent malgré le lancement des travaux pour la réalisation d’un espace vert et d’un autre côté, la commune d’Oran se prépare à évacuer le célèbre marché « Aurès », où activent les propriétaires de 140 tables de vente de fruits et légumes, et décide d’éradiquer ce célèbre marché lors de la session ordinaire de l’Assemblée Populaire Communale, où les responsables de la commune ont révélé les efforts consentis pour trouver un site alternatif au marché.

Touffik
Dimanche 27 Décembre 2015 - 16:58
Lu 147 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+