REFLEXION

POUR BOOSTER LE DEVELOPPEMENT : Oran bénéficie de plus de 26 milliards DA en 2014

Une réunion de travail présidée par le wali a regroupé, avant-hier matin à la salle de l’hémicycle du siège de la wilaya d’Oran, les maires et élus de l’APW et les membres de l’exécutif de la wilaya d’Oran. La lecture avec la présentation du programme sectoriel du PCD a été à l’ordre du jour de cette rencontre.



La wilaya d’Oran bénéficie en 2014 d’un programme de plus de 26 milliards DA pour booster son développement, selon la présentation des projets inscrits dans le cadre de cette enveloppe. Les nouveaux projets dont a bénéficié la wilaya représentent près de 30pc du budget annuel, soit 7,6 milliards DA. Le programme comporte la réalisation de 149 opérations réparties sur plusieurs domaines dont l’éducation, la formation professionnelle, les ressources en eau, la santé, les forêts et l’action sociale. D’autre part, le budget consacre plus de 18,5 milliards DA à la réévaluation des coûts de réalisation de 125 projets pour les achever et les exploiter en réponse aux exigences du développement local, a souligné le wali d’Oran, M. Abdelghani Zaalane. Pour les plans communaux de développement (PCD), la wilaya d’Oran a bénéficié d’une enveloppe de plus de 1,6 milliard de DA, soit le financement de 65 opérations à travers ses 26 communes. Dans ce cadre, neuf communes seulement ont finalisé leurs dossiers pour bénéficier de ce programme, a-t-on appris.

Le wali au chevet des projets en retard
Durant la lecture et la présentation  du programme  sectoriel du PCD, l’ensemble des projets d'utilité publique réalisés et ceux encore en cours, pour l'amélioration du cadre de vie de la population de cette importante wilaya  d’Oran, ont été passés en revue. Le chef de l'exécutif a félicité le taux  d’avancement des travaux de réalisation du village sportif de BirEl Djir  qui sont de l’ordre de 70%, il s'est également enquis sur les travaux de consolidation du viaduc de Bousfer-Plage, accédant au lieudit Pénika, qui s'est effondré avant l'entame de la dernière saison estivale et présente un véritable danger pour les piétons et les automobilistes. Il a aussi insisté sur l'amélioration des prestations de services et d'accueil de l'état civil. Le wali n'a pas omis de déplorer la valse des scandales du foncier, constituant l'essentiel de l'actualité sur la place d'Aïn El-Turck, qui ont été à l'origine de la suspension de trois maires sur les quatre communes que compte la daïra en l'espace de moins de trois mois. «Les luttes intestines, qui continuent de miner la bonne marche du travail des Assemblées populaires communales, doivent cesser pour le bien-être du citoyen et de sa ville. Je ne tolère pas les faux problèmes qui me sont rapportés à travers l'envoi de lettres anonymes», a-t-il déclaré en substance, avant de faire remarquer : «Le tramway d'Oran n'existait même pas en 2007. Aujourd'hui, il est opérationnel et tous ses services fonctionnent, alors que fort malheureusement, les travaux de réalisation d'un centre de santé à Bousfer-Plage sont à l'arrêt depuis 2007». L’ensemble des secteurs confondus ont été présentés lors de cette rencontre avec des chiffres  et des enveloppes financières  conséquentes, notamment la réalisation des 07 nouvelles unités de  la  protection civile, avec ceux des lycées qui à ce sujet  le porte parole du wali nous a affirmé que l’ensemble des 26 communes que comptent la wilaya d’Oran sont dotés  d’un lycée. L’éradication des fosses septiques a été aussi  présenté  dans l’ordre du jour avec notamment la réception des nouvelles infrastructures de la DGSN à l’image de la réalisation d’un auditorium  à Oued Tlelat  et aussi de nouvelles Sûretés urbaines de Sidi El Bachir pour assurer la sécurité des citoyens de ce quartier populeux en compagnie des résidents de la cité universitaire de Belgaid. Le wali a clôturé cette réunion en insistant sur la prise en charge des projets en suspens dans les plus brefs délais, tout en promettant de rendre  visite à ces futurs projets  de réalisation  qui sont  en  cours d’achèvement afin de s'enquérir de la situation des taux d’avancement.

Medjadji H
Dimanche 19 Janvier 2014 - 17:32
Lu 335 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+