REFLEXION

POUR AVOIR INTRODUIT DU KIF A LA PRISON : Une coiffeuse écrouée à Tiaret



Le magistrat-instructeur près le tribunal de Tiaret a ordonné la mise sous mandat de dépôt, de la dénommée S. T, coiffeuse, âgée de 39 ans, divorcée et mère de 2 enfants, résidente à  Sougueur (Tiaret),  pour les griefs : détention de kif traité et de psychotropes, apprend en exclusivité "Réflexion" auprès de sources sécuritaires proches du dossier. En effet, la femme en question ayant à son actif des antécédents judiciaires, lors de sa visite à son frère S.H, âgé de 43 ans, à la prison de Tiaret a tenté d’introduire 30 grammes de kif traité et quelques comprimés de psychotropes, en les dissimulant dans des morceaux de gâteau et ce sans compter sur la vigilance des gardiens, informés de l’existence d’un gâteau "suspect". La drogue a été découverte lors du contrôle des paniers et paquets, au niveau de la salle. Une enquête a été ouverte par les services de la gendarmerie nationale territorialement compétents.                

Benrebiha Abdelkader
Vendredi 6 Octobre 2017 - 18:35
Lu 333 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 24-10-2017.pdf
3.93 Mo - 23/10/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+