REFLEXION

POUR AVOIR FUME EN PUBLIC PENDANT LE RAMADHAN : Une marocaine condamnée à 3 mois de prison



Une jeune fille de 18 ans a été condamnée à trois mois de prison pour avoir fumé en plein jour de Ramadhan, rapporte l’agence de presse EFE. L’incident s’est produit à Rabat, samedi dernier. S’en est suivi un procès, le mardi suivant, au tribunal de Salé. Le juge a rejeté la demande de liberté provisoire sous caution de la famille de la jeune fille. Cette dernière a expliqué qu’elle avait mal à la tête et avait besoin de fumer une cigarette pour se calmer. Cependant, la police lui aurait fait subir un examen médical pour trouver toute indisposition qui pourrait l’exempter du jeûne, en vain. Pour rappel, selon l’article 222 du Code pénal marocain, est passible d’un 1 à 6 mois de prison, assortie d’une amende, « celui qui, notoirement connu pour son appartenance à la religion musulmane, rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le temps du Ramadan, sans motif admis par cette religion».            

Ismain
Dimanche 28 Juillet 2013 - 13:21
Lu 297 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+