REFLEXION

POUR AVOIR DEMANDE LEUR DROIT A L’ELECTRICITE A AÏN D’HEB : Des citoyens font l’objet d’une enquête

Les habitants du douar des Saâdnia et ElfaydhEchergui distant respectivement de 7 et 15 kilomètres à l’ouest d’Aïn D’heb, chef-lieu de commune, expriment leur déception et se disent désolés de ce qui leur arrive en représailles, ils sont sujet d’une enquête pour la simple raison, ils ont demandé leur droit à l’électricité et au développement. Ils se trouvent interpellés par la gendarmerie nationale pour une infraction qu’ils n’ont pas commise.



POUR AVOIR DEMANDE LEUR DROIT A L’ELECTRICITE A AÏN D’HEB : Des citoyens font l’objet d’une enquête
En effet, les habitants du douar Saâdnia et El Faydh Echergui avaient sollicité les colonnes des journaux pour dénoncer leur exclusion de tout développement et leur situation sociale qu’ils qualifient de déplorable. Des hommes de la presse se sont déplacés sur les lieux pour constater de visu ce que subissent les habitants du douar des Saâdnia et Elfaydh Echergui. Ce déplacement mal accueilli par les responsables locaux, une enquête fut ouverte sur ordre du wali, apprend-t-on des personnes interpellées. Les Saâdnia sont accusés d’avoir procédé à une collecte d’argent. Plusieurs citoyens ont été interpellés par les éléments de la brigade de gendarmerie nationale et interrogés sur la présumée collecte d’argent (500 DA) par personne et sur la destination de ces maigres sommes. Plus grave encore, ce qui peut être qualifié comme atteinte aux libertés individuelles le fait de reprocher à ces citoyens d’avoir offert à manger aux journalistes et les accusent d’avoir organisé des réunions clandestines. Depuis quand les invités sont considérés comme visiteurs clandestins de surcroît journalistes venus s’enquérir de la situation des citoyens qui ont sollicité leur concours et dans une région connue par son hospitalité ? Il s’agit d’un scénario monté de toutes pièces par le maire qui veut nuire aux administrés. « Nous avons offert des dîners de qualité à des responsables venus nous rendre visite, et nous n’avons jamais été inquiétés », affirme un citoyen. Offrir un déjeuner ou un vert de thé est une tradition ancestrale que nous ne pouvons pas abandonner. « Les traditions existent dans la région, mais le maire veut qu’il soit le seul à être convié à des dîners où des méchouis sont servis », ajoute-t-il. Les Saâdnia demandent le transport scolaire pour leurs enfants, une salle de soin et l’électrification de leur Douar où vivent plus de 500 âmes. Les enfants scolarisés font plusieurs kilomètres à pied dans des conditions difficiles, un froid de canard en hiver et une chaleur torride en été en plus des risques d’accident et d’agression. « Nous avons élu un maire pour gérer nos affaires et nous représenter dignement, malheureusement il cherche à nous envoyer en prison. Est-il conscient de ce qu’il est en train de faire ? » S’interroge un citoyen trouvé au douar. « Pour charger la batterie de mon portable je dois aller à Aïn D’heb » témoigne un autre dans la trentaine. Le maire n’est nullement intéressé par le développement de la commune. Son seul souci reste son cheptel et l’exploitation de ses terres. Le manque d’électricité n’est pas signalé uniquement aux douars, même au centre-ville d’Aïn D’heb, un quartier dit (logements participatifs) est sans électricité depuis plusieurs années. Les Saâdnia demandent aussi leur droit à l’aide de l’Etat pour l’habitat rural qui est devenue une exclusivité pour des cas bien précis et pourles proches.Ils interpellent les autorités et demandent au premier responsable de la wilaya de prendre en considération leur situation. « Nous voulons du concret, nous en avons marre des promesses », tonne un notable.

Fayçal
Lundi 16 Mai 2011 - 12:02
Lu 328 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+